10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

« Une bonne main » de Louise Dautheribes Mc Kerl, auteure de livre jeunesse installée au coeur du Limousin

Chez Actus Limousin, on aime bien les bouquins et on adore partager le plaisir de la lecture avec les tout-petits. Alors quand on découvre qu’une auteure franco-écossaise s’est installée au fin fond de la campagne corrézienne, et vient de publier son premier livre jeunesse, on a forcément envie d’en savoir plus !

Louise Dautheribes McKerl n’est pas de Pérol-sur-Vezère, avec un nom pareil, on aurait pu s’en douter. Et pourtant, c’est bien dans ce petit village de 200 âmes, niché au cœur du Plateau de Millevaches, qu’elle s’est installée depuis 2 ans avec son compagnon écossais et leur petit Marcèl, né en Limousin en 2021.

C’est un peu le hasard et surtout un coup de cœur qui les a menés jusqu’ici, alors qu’ils étaient partis à la recherche d’un coin de verdure après le grand chamboulement post-covid qui a agité les neurones des jeunes citadins et donné des envies de campagne à bon nombre d’urbains.

Louise Dautheribes McKerl : photographe, auteure, scénariste… artiste touche-à-tout !

Avant de devenir limousine d’adoption, Louise a pas mal bourlingué. Franco-écossaise, elle a passé près de 20 ans en France avant de partir explorer « son autre pays » et bien d’autres encore pendant la décennie suivante.

Artiste dans l’âme, elle a bien vite compris que la voie scolaire ne serait pas pas forcément son « truc » et elle a donc choisit une voie plus autodidacte pour satisfaire ses aspirations de touche-à-tout : photographe, scénariste, réalisatrice, écrivain. Des scénarios, des courts-métrages, des nouvelles, des comics… elle a depuis toujours une belle plume dans la main et ce n’est pas la naissance du petit Marcèl qui allait changer tout ça, bien au contraire…

« Une bonne main », son 1er ouvrage de littérature jeunesse

Ses œuvres précédentes étaient plutôt inspirées par l’ébullition intellectuelle de la jeunesse et penchaient souvent, tradition anglo-saxonne oblige, vers l’absurde. Mais la vie de Louise a pris un nouveau tournant avec la naissance du petit Marcèl et son œuvre entame donc à elle aussi une nouvelle phase : celle de la littérature jeunesse.

Dans « une bonne main », le jeune Marcèl va découvrir son nouvel environnement et apprendre que la solidarité est essentielle à la vie en milieu rural. Il aidera tour-à-tour à faucher les blés, à ramasser les œufs des poules, à traire les vaches ou à récolter le miel, pour aider ses vieux voisins en difficulté. Récompensé d’un peu de chaque ingrédient pour son travail, il saura en retour en faire bon usage pour offrir à tous un peu de convivialité…

Madame Gallina a bien besoin de Marcèl pour rassembler ses poules…

Illustré par l’artiste graphique « Komo », l’histoire est ponctuée de notes d’humour et de petits détails décalés que dénichent en rigolant les petits lecteurs vigilants. Au fil de la trentaine de pages, ils découvriront la vie à la campagne, les vertus de la solidarité et du « coup de main » et l’origine des ingrédients à la base d’un bon gâteau. Simple et drôle, « une bonne main » est de ses livres que les enfants demandent à relire une fois la dernière page tournée.

Le livre « Une bonne main » existe en version française et anglaise. Si vous souhaitez vous en procurer un exemplaire, vous pouvez contacter l’auteure via son site internet. On s’est même laisser dire qu’un nouvel album était en cours d’écriture, les aventures de Marcèl ne font que commencer !

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles