28.9 C
Région Limousin
mardi 25 juin 2024

La chanteuse irlandaise de soul-blues Kaz Hawkins a commencé une nouvelle vie dans le Limousin

A l’aube de ses 50 printemps et après une vie des plus tumultueuses, la chanteuse nord-irlandaise Kaz Hawkins s’est installée dans le Limousin pour y démarrer une nouvelle vie, loin de ses vieux démons et au plus près d’un public français qui lui a réservé un accueil si merveilleux qu’elle ne veut plus s’en éloigner.

De l’Irlande on imagine souvent les grandes prairies vertes fluo où paissent les moutons et l’ambiance chaleureuse de pubs où bière et whisky coulent à flot. Mais on imagine très peu la dure réalité de la vie dans les banlieues ouvrières irlandaises, avec un niveau de misère et de violence difficilement égalé ailleurs en Europe, notamment en Irlande du Nord dans les années 70-80…

C’est dans un des quartiers ouvriers de Belfast que Karen McIntyre est née et c’est peu dire que sa vie n’a rien du conte de fée : abus et violence familiale, addictions diverses et violence conjugale… Seul rayon de soleil dans cette vie cauchemardesque : le chant, d’abord à l’église avant qu’elle ne découvre la soul et le blues avec une cassette d’Etta James que lui donne sa grand-mère. Elle vouera dès lors un véritable culte à la star américaine du rythm’n’blues et s’appropriera même le nom de « Hawkins », vrai patronyme de son idole, pour devenir Kaz Hawkins dès lors qu’elle monte sur scène.

De chanteuse de reprises dans des pubs mal famés aux European Blues Awards

Avant de devenir une star dans le petit milieu du blues et de la soul, Kaz Hawkins a passé près de 20 ans à chanter des reprises dans des pubs mal famés, entre alcool, bagarres et descentes de police. Le jour où une bagarre s’approche un peu trop près d’elle, la propulsant sous le van dans lequel qu’elle chargeait son matériel, elle décide d’en finir avec les reprises. Elle jouera désormais sa propre musique et chantera enfin ses propres textes, ceux qui parle de ses années noires, de sa capacité à toujours se relever pour un nouveau combat.

Elle vend sa maison pour sortir son 1er album « Get Ready » en 2014 et vit alors dans son van ou chez des amis pendant que bon nombre de gens la pensent folle. Heureusement pour elle, elle reçoit plusieurs prix dès 2015 et commence à être reconnue d’abord au Royaume-Uni avant de conquérir le public européen et notamment celui des festivals de blues où elle rend de vibrants hommages à Etta James.

Avec déjà 5 albums à son actif, dont le dernier est sorti au printemps chez le label français de Blues & Roots Dixiefrog, Kaz Hawkins connait enfin un succès grandement mérité. Elle s’est installée, il y’a quelques temps, sur les hauteurs de Limoges où elle a enfin trouver la paix et où, loin des fantômes de son passé, elle à « l’impression de démarrer une nouvelle vie ».

Kaz Hawkins enregistre un nouvel album, son premier avec l’appui d’une véritable maison de disques, qui devrait paraitre dans le courant de l’année 2023. Pour en découvrir plus sur Kaz Hawkins, vous pouvez aller faire un tour sur son site web : www.kazhawkins.com

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles