10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

Festival « Du bleu en hiver » 11 concerts gratuits et plein de beaux voyages en prévision à Tulle & Brive

Du 19 au 28 Janvier, le festival « Du bleu en hiver » investit les lieux culturels de Tulle et de Brive pour une vingtaine de concerts qui explorent toutes les nuances du jazz. De quoi réchauffer les cœurs et faire voyager les têtes au moment où on commence à s’engourdir dans le froid de l’hiver.

Organisé depuis 2006, le festival « Du bleu en hiver » se déroule à Tulle et s’étend même depuis quelques années aux alentours. Il propose toujours une belle et éclectique sélection de tout ce que la palette du jazz comporte de nuances. Après 3 années très compliquées, le festival revient avec une édition 2023 qui s’annonce très riche en belle découverte !

Du 19 au 28 Janvier vous aurez donc le choix entre une vingtaine de concerts, dont onze concerts gratuits, aux théâtres l’Empreinte de Tulle et de Brive, au centre culturel et à la médiathèque de Brive et bien sûr dans le splendide « Magic Mirror » installé pour l’occasion sur la place Gambetta de Tulle.

Le « Magic Mirror », une salle pas comme les autres © Ville de Tulle

Cette salle éphémère, chapiteau en bois conçu à la manière des salles de bal des années folles, accueillera 9 concerts gratuits entre le week-end du 20 au 22 Janvier 2023.

La programmation de cette année est particulièrement riche, on vous invite à la découvrir dans son intégralité sur le site du festival, mais on ne va pas se priver du plaisir de vous donner un peu l’eau à la bouche.

Trio Raulin-Bekkas-Biayenda

Il y’a bien longtemps que les jazzmen occidentaux et les musiciens virtuoses du Maghreb et de l’Afrique noire ont trouvé les notes qui les rassemblent pour nous offrir de magnifiques collaborations, véritables odes aux voyages. Le trio composé du pianiste François Raulin, du musicien gnaoua Majid Bekass et du percussionniste congolais Emile Biayenda ne déroge pas à la règle et vous emmènera dans un bien joli moment de partage et de discussions entre les représentants de trois cultures différentes que la musique ne manque jamais de rapprocher.

Géraldine Laurent

Révélation des Victoires du jazz 2008, Géraldine Laurent a glané les récompenses tout au long des années 2010 avant d’obtenir le prestigieux prix du « meilleur album jazz de l’année » en 2020 avec son opus « Cooking ». Bien encadrée dans sa cuisine par Paul Lay au piano et le duo rythmique Yoni Zelnik – Donald Kontomanou, Géraldine Laurent nous sert un jazz dans la veine classique qu’elle saupoudre de saveurs variées à petit coup de phrases mélodiques et savoureuses.

DAÏDA

Attention puristes s’abstenir, le cinq membres du quintet DAÏDA sont des prodiges biberonnés aux musiques actuelles qui impulsent une sacrée dose d’énergie et de musique électronique à un jazz conventionnel qu’ils maîtrisent sans conteste. Si vous encore suffisamment d’énergie pour vous laissez embarquer dans la fougue exploratoire de la jeunesse, passez la porte du concert de DAÏDA, mais prévoyez peut-être un peu de temps pour le retour sur Terre.

Retrouvez la programmation complète et les infos pratiques sur le site du festival « Du bleu en hiver ». La réservation en ligne est disponible sur le site du festival, une billetterie sera aussi ouverte sur site 1 heure avant chaque concert, tarifs de 8€ à 21€ pour les concerts payants.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles