20.4 C
Région Limousin
dimanche 21 juillet 2024

Une journée à la 41ème Foire du Livre de Brive, une édition de tous les records

La Foire du livre de Brive a écrit un nouveau chapitre de son histoire, ce week-end en Corrèze. Après une « affluence record », selon le maire de Brive-la-Gaillarde Frédéric Soulier, cet événement littéraire majeur a refermé ses portes dimanche soir. Nous y avons passé la dernière journée.

Comme chaque année, à l’heure où les arbres du parc de la Guierle de Brive se teintent d’une couleur orange, quelque 400 auteurs et autrices débarquent en Corrèze pour trois jours de fête, de retrouvailles et de partage dans la cité gaillarde. À l’occasion de la 41ème édition de la célèbre Foire du livre, événement majeur de la rentrée littéraire en France, Actus Limousin a sillonné les allées le temps d’une journée, dimanche 12 novembre.

« Ce n’est pas la foule d’hier », confie près de l’entrée de la halle Georges-Brassens une des nombreuses bénévoles de la Foire, gilet bleu sur le dos. La veille, samedi 11 novembre, l’événement a connu une journée historique. « Les allées étaient noires de monde, ça n’a pas désemplit », poursuit la jeune bénévole. Le lendemain, en ce dimanche, les allées sont un peu plus calmes. Mais le public est quand même là, en nombre, à la rencontre des auteurs ou pour participer aux ateliers ou conférence proposés en parallèle.

Dans l’allée centrale de la halle, une immense file d’attente s’est formée en à peine quelques minutes. Tous attendent de pouvoir rencontrer « LE phénomène littéraire du moment » : Panayotis Pascot. Le jeune humoriste présenté comme « la surprise de la rentrée » a déjà vendu plus de 100.000 exemplaires de son autobiographie «La prochaine fois que tu mordras la poussière». Alors forcément en ce dimanche – le seul jour durant lequel l’auteur est présent – le stand ne désemplit pas. « Tenez, écrivez votre prénom sur ce papier pour faire gagner du temps à l’auteur », proposent même des membres de l’organisation en remontant la file.

Panayotis Pascot, succès de cette rentrée littéraire, très sollicité pour sa 1ère à Brive © Jérémy Truant

Un peu plus loin, les auteurs locaux connaissent aussi un certain succès. Et c’est là tout le secret de la réussite depuis tant d’années de la Foire du Livre de Brive : faire se côtoyer les plus grands noms de l’édition et des « plumes » moins connues. Ainsi, la corrézienne Sylvie Peyronnet, par exemple, présentait sa nouvelle pièce de théâtre «Ma vie sur un plateau», qui raconte l’histoire de Marius Vazeilles, aux côtés du Prix Goncourt 2023 Jean-Baptiste Andrea ou encore de la célèbre écrivaine à succès Amélie Nothomb. Fidèle depuis de la foire depuis de nombreuses années le corrézien Benoît Peyre, connu pour ses ouvrages sur les champignons, était lui aussi présent.

Près de l’entrée, en ce milieu d’après-midi, la présidente de cette 42ème édition de la Foire Florence Aubenas a retrouvé son stand, entre deux rendez-vous. « C’était un week-end intense et très riche », confie la journaliste et écrivaine qui continue de dédicacer ses ouvrages avec la même ferveur et l’envie d’échanger qu’au premier jour.

Florence Aubenas, présidente de la 41ème Foire du Livre de Brive © Jérémy Truant

À quelques pas d’ici, dans le théâtre de l’autre côté de la Place du 14-Juillet, François Morel et Romain Lemire font salle comble en cette fin d’après-midi. Leur spectacle «3 minutes 25 de bonheur» vient clore la 41ème édition de la Foire de tous les records.

Selon les organisateurs, l’auteur Corrézien Christian Signol conserve le record du nombre de dédicaces : plus de 1.100 ouvrages dans le week-end, juste devant le prix Goncourt avec plus de 1.000 livres dédicacés. Rendez-vous est d’ores-et-déjà fixé l’année prochaine pour battre, sans doute, de nouveaux records. Et écrire une nouvelle page de cette histoire qui lie Brive et le monde de la littérature depuis des décennies.

Jérémy Truant
Jérémy Truant
Correspondant Actus Limousin

A la une

Plus d'articles