22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

Pas de date pour la ligne Lyon-Bordeaux mais Railcoop veut débloquer la situation avec une nouvelle levée de fonds…

Déjà reportée de 2022 à 2023, la date de réouverture de la ligne Lyon-Bordeaux ne peut toujours pas être confirmée par Railcoop. Le problème ? Il manque encore des fonds pour finaliser le projet et les banques demandent plus de garanties financières. Railcoop lance donc une levée de fond pour essayer de faire bouger les choses en 2023.

Railcoop est toujours à la recherche des précieux fonds qui lui permettront de relancer la ligne Bordeaux-Lyon. Sans réponse positive de l’État ou des banques, la société coopérative vient de lancer une levée de fonds afin d’apporter les garanties nécessaires pour débloquer enfin les prêts qui lui permettront de finaliser ce projet engagé en 2019.

Railcoop avait pourtant fait un bon pas en avant en Mai dernier avec l’acquisition de 2 rames TER X72500 qui doivent être démontées et rénovées dans les ateliers spécialisés de ACC M à Clermont-Ferrand. Le démontage a commencé mais Railcoop doit acheter 8 autres rames et cet achat ainsi que les travaux de rénovation sont pour l’instant en attente.

Nos confrères de BRUT ont été rendre une petite visite aux ateliers avec Nicolas Debaisieux, le directeur général de Railcoop pour faire le point sur l’avancement des travaux.

© Brut.

On se dit que tout pourrait aller assez vite dès que lors que Railcoop aura trouvé la solution pour débloquer les fonds. Il faut quand même compter de 12 à 18 mois pour que toutes les rames soient remises en état et plus le temps passe, plus le lancement pour 2023 semble compromis.

Les choses pourraient néanmoins se débloquer en début d’année prochaine et il serait même envisagé de commencer uniquement sur la portion Lyon-Limoges au cours de l’année 2023 avant de pouvoir rejoindre la Côte Atlantique sûrement à l’horizon 2024.

Les premières simulations de modèles économiques permettraient à Railcoop de proposer un tarif similaire à celui du covoiturage pour un aller Lyon-Bordeaux aux alentours de 42€.

Un véritable test pour le modèle de développement coopératif

La réouverture de la ligne Bordeaux-Lyon est bien plus qu’une simple commodité pour les voyageurs citadins qui souhaiteraient aller des Alpes à l’Océan, et inversement. C’est un projet avec une vocation sociale car en permettant le désenclavement de territoires ruraux, coupés du reste du réseau de chemin de fer français, il offrirait sûrement un bon levier pour redonner une attractivité à certaines petites et moyennes villes situées le long de la ligne.

L’aventure de Railcoop c’est aussi et surtout un véritable test du modèle coopératif à très grande échelle et sur des projets impliquant une infrastructure lourde et coûteuse. Pour rappel, la société est détenue par ses 13 000 sociétaires, dont la majorité des collectivités qui sont concernées par les lignes Railcoop. Elle compte aujourd’hui 40 salariés et propose déjà un service de fret sur le réseau ferré français depuis Novembre 2021.

Pour essayer d’accélérer les choses et obtenir enfin les prêts bancaires, Railcoop vient de lancer une levée de fonds sur la plateforme Lita.co, sous forme de « titres participatifs ». Les investisseurs s’engagent à soutenir le projet pendant au moins 10 ans mais commencent à percevoir des intérêts dès la 3ème année. Pour l’instant, 310 000 € ont déjà été mobilisés.

Si vous souhaitez participer à cette levée de fonds de Railcoop, vous trouverez toutes les informations sur la plateforme Lita.co et vous pouvez retrouver toutes les informations détaillées sur le projet et même devenir sociétaire en allant faire un tour sur le site de Railcoop.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles