3.3 C
Région Limousin
vendredi 1 mars 2024

« Photonique laser et hyperfréquences », Limoges veut devenir le territoire de pointe de ces secteurs innovants

Limoges Métropole vise à devenir un pôle d’excellence et d’innovation européen avec le lancement d’une stratégie territoriale de développement de la filière électronique et des hyperfréquences qui prévoit, d’ici à 2026, la création d’un centre de ressources pour les technologies « électronique hyperfréquences et photonique ».

Si vous n’êtes pas du métier, les termes « photonique laser » et « hyperfréquences » ne vous disent probablement pas grand chose même si vous les croisez bien plus fréquemment que vous ne le pensez. En effet, un bon nombre de dispositifs électroniques que nous utilisons au quotidien fonctionnent déjà grâce à ces technologies de pointe et le potentiel futur en terme d’innovations est très prometteur dans de nombreux domaines.

Pour faire simple :

  • la photonique englobe l’ensemble des activités d’étude et de fabrication de composants qui permettent de générer, transmettre, traiter et convertir des signaux optiques :
    • lasers, diodes, fibres optiques, modulateurs optiques, lentilles, prismes etc…
  • les hyperfréquences sont les ondes électromagnétiques dont la radiofréquence se situe entre 1Ghz et 30 Ghz. Elles sont massivement utilisées dans les radars et les systèmes de télécommunications.

Ces technologies sont aujourd’hui très utilisées dans 4 grands domaines :

  • Dans le secteur de la santé avec les dispositifs d’imagerie et d’analyse médicales,
  • Dans les secteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense :
    • utilisation industrielle pour la fabrication, le traitement et le contrôle des matériaux,
    • systèmes de navigation et de communication,
    • imagerie : radar, lidar, vision nocturne etc…
  • Dans le secteur des énergies et des bâtiments avec les systèmes des gestion intelligente des énergies, la production photovoltaïque, les éclairages, la domotique, etc…
  • Dans le secteur de la communication et de la sécurité : de la communication faible portée à la communication radar en passant par les systèmes cellulaires de la téléphonie mobile et les systèmes de communication à base de lumière visible ou infra-rouge.

De nombreuses recherches sont en cours pour développer de nouveaux usages grâce à ces technologies notamment dans la gestion intelligente des énergies, l’imagerie biologique haute-résolution, l’autonomisation des personnes âgées ou la sécurisation des informations…

Vers la création d’un centre de ressources à ESTER Technopole

Si la filière « électronique et photonique » s’est implantée à ESTER dès 1995, elle a connu un sérieux coup d’accélérateur avec l’installation, en 2005, du pôle de compétitivité ELOPSYS. Le rapprochement, en 2017, avec un autre pôle de compétitivité bordelais a abouti à la création d’un pôle régional « ALPHA-Route des lasers et des hyperfréquences » qui s’impose comme la référence nationale et englobe un large écosystème d’écoles d’ingénieurs, de laboratoires de recherche, un centre de transfert (CISTEME), des startups et des industriels…

Limoges Métropole souhaite bien profiter du rayonnement de ce pôle de compétitivité pour renforcer son développement économique et favoriser la création d’emplois et vient donc de lancer, jeudi dernier à ESTER, sa stratégie de développement de la filière électronique et des hyperfréquences qui vise :

  • à promouvoir la filière limougeaude au niveau européen,
  • à faciliter les expérimentations et l’innovation,
  • et à accompagner les entreprises du secteur dans leur implantation sur le territoire et leur développement.
Soirée de lancement de la stratégie « Electronique et hyperfréquences » à ESTER – © Mathieu Fontaine / Limoges Métropole

Cœur de cette stratégie, la création d’un centre de ressources dédié à l’électronique et aux hyperfréquences constitue un axe de développement majeur pour Limoges Métropole. Ce projet permettra de réunir, sur un même site, plusieurs centres de transfert (CISTEME, CATIE, ALPHANOV), le laboratoire de recherche XLIM et le pôle de compétitivité ALPHA RLH. Le coût est évalué à 9 millions € et centre de ressources devrait voir le jour d’ici à 2026.

Pour plus d’informations sur ces technologies et sur la filière, vous pouvez consulter le site de ESTER Technopole et le site du pôle ALPHA-RLE.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles