10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

« Best of 2023 » – Grandes eaux dans le « tremplin de saut à ski » du barrage EDF de Bort-les-Orgues

Tous les 10 ans, EDF effectue des tests de l’évacuateur de crue du barrage de Bort-les-Orgues et libère, en quelques heures, plusieurs millions de mètres cubes d’eau qui passent par le « tremplin de saut à ski ». De nombreux locaux sont venus braver les embruns pour assister à un événement tout aussi rare qu’impressionnant.

NDLR : Cet article a été initialement publié le 16 mai 2023 et vous est proposé en cette fin d’année dans le cadre de notre «best of 2023»

Construit entre 1942 et 1952, le barrage de Bort-les-Orgues mesure 120 m de haut et 390 m de long, c’est la 3ème plus grande retenue en béton de France métropolitaine. C’est un « barrage-voûte » qui retient les eaux de la Dordogne et qui a donné naissance au lac de Bort-les-Orgues, site touristique incontournable de la région, bordé par le Château de Val sauvé de l’engloutissement¹, et où l’on peut pratiquer de nombreuses activités nautiques.

Le château de Val au bord du lac de Bort-les-Orgues © Bogdan Lazar | Dreamstime.com

Avec un volume de 477 millions de m³ d’eau retenu par le barrage, le lac de Bort-les-Orgues est un élément essentiel de la régulation de l’eau dans la vallée de la Dordogne et il permet de faire tourner les trois turbines de l’usine hydro-électrique. Avec une puissance cumulée d’un peu plus de 250 Mégawatts, ces 3 turbines assurent une production annuelle  équivalente à la consommation électrique de 130 000 habitants.

Les tests de l’évacuateur de crue, un événement décennal qui attire les foules

La Dordogne se forme sur les flancs du Puy-de-Sancy, point culminant du Massif Central, en réunissant 2 torrents de montagne : la Dore et la Dogne. Son bassin versant s’étend sur plus de 1000 km² en amont du barrage de Bort-les-Orgues et son débit varie fortement au long de l’année avec des augmentations soudaines en période de crue. Si son débit moyen est de l’ordre de 40 m³/s, le débit mesuré lors de la crue de 1952 a atteint 477 m³/s alors que les estimations pour une crue millénale culminent à 1154 m³/s ! Le lac de Bort-les-Orgues joue donc un rôle essentiel de protection de toute la vallée de la Dordogne située en aval car il permet de réguler le débit du fleuve et d’atténuer l’effet des crues.

En cas d’événement exceptionnel, il est primordial de protéger la stabilité de l’ouvrage et de prévenir tout débordement : les barrages sont donc équipés d’un évacuateur de crue. Celui de Bort-les-Orgues a la forme d’un tremplin de saut à ski et peut atteindre un débit de 1200 m³/s ! Il n’a jamais été utilisé en dehors des tests de sécurité réalisés tous les 10 ans et les derniers essais ont été réalisés en 2012. La sécheresse de l’année 2022 a contraint EDF à attendre jusqu’à ce printemps 2023 pour pouvoir réaliser de nouveaux tests.

Un tremplin de saut à ski en Corrèze ? © Actus Limousin

Pendant quelques heures en cet après-midi du 16 Mai, de nombreux locaux et visiteurs du moment ont donc envahi les rues de Bort-les-Orgues et surtout les rives de la Dordogne pour assister à des lâchers d’eau de forte puissance dans le « tremplin de saut à ski ». EDF a ainsi procédé à différents tests pour vérifier les systèmes d’ouverture et de fermeture des vannes, utilisant parfois les 2 vannes de l’évacuateur en simultané.

© Actus Limousin
© Actus Limousin
© Actus Limousin

Pendant 4 heures, les spectateurs ont donc pu assister au spectacle peu fréquent d’une grande cascade s’écoulant du barrage de Bort-les-Orgues. Aucun risque pour la partie aval cependant car le débit maximum de 250 m³ atteint lors de ces tests est équivalent à celui qui s’écoule du barrage lorsque les turbines tournent à pleine puissance. Aucun risque non plus pour le niveau du lac de Bort-les-Orgues qui n’aurait pas perdu plus de 0.75% même si le débit maximal avait été maintenu pendant les 4 heures du test.

Le prochain test de l’évacuateur de crue du barrage de Bort-les-Orgues aura donc lieu dans 10 ans si les conditions hydrologiques le permettent. En attendant, vous pouvez toujours visiter le barrage de avril à juillet et de septembre à novembre avec l’office de tourisme de Haute-Corrèze.

¹ Le château de Val devait être submergé lors de la construction du barrage mais EDF a revu ses plans à la baisse et fini par le céder pour 1 franc symbolique à la ville de Bort-les-Orgues. Situé sur la rive cantalienne du lac, c’est donc une enclave corrézienne en territoire cantalou !

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles