22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

De Felletin à Bayonne, la filière régionale de la laine s’organise en « cluster » pour trouver de nouveaux débouchés

« RésoLAINE », le premier pôle de compétitivité dédié à la laine de France a vu le jour hier. Porté par l’association Lainamac et la CCI Bayonne Pays Basque, il vise à soutenir l’une des filières « laine » les plus active de France et trouver de nouveaux débouchés pour une ressource naturelle et locale qui est bien plus qu’un « déchet sans intérêt ».

A travers l’exemple du trio « Les bergères s’emmêlent » nous avions déjà caressé du doigt le potentiel mais aussi la complexité de la valorisation de la laine. Second bassin ovin français, la région Nouvelle-Aquitaine compte 5000 élevages et 1.2 million de brebis, qui paissent sur la majeure partie du territoire. Si la production ovine régionale est essentiellement tournée vers la filière alimentaire avec de nombreuses distinctions de qualité (AOP, IGP, Label rouge), la valorisation de la laine est au cœur des préoccupations d’un nombre croissant d’acteurs.

Au premier rang du renouveau de cette filière de la laine locale, l’association Lainamac, créée à Felletin en 2009, œuvre à la transmission des savoir-faire, au développement économique des entreprises spécialisées et à la valorisation des produits à base de laines françaises. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est associée à la CCI Bayonne Pays Basque pour créer, avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, le premier « cluster » (pôle de compétitivité) laine en France.

Baptisé « RésoLAINE », il a été officiellement lancé ce mercredi 3 avril et aura pour mission d’ouvrir de nouveaux débouchés pour les laines régionales et de valoriser les acteurs de la filière en Nouvelle-Aquitaine, en travaillant en priorité autour de 4 axes :

  • le haut niveau de compétences des acteurs,
  • l’expertise matière et l’innovation,
  • le développement économique,
  • la relocalisation des approvisionnements.

La filière laine régionale compte aujourd’hui quelques 120 entreprises qui emploient plus de 700 personnes. Avec la création de « RésoLAINE » l’objectif est de poursuivre sur le chemin d’une production de haute qualité à destination du secteur textile et de trouver de nouveaux débouchés massifs au-delà du secteur textile.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles