2.2 C
Région Limousin
jeudi 18 avril 2024

« Transitions Limousines » veut animer la réflexion sur le changement climatique et ses conséquences à venir en Limousin

L’association « Transitions Limousines » vient de publier ses premiers travaux sur les projections du climat du Limousin pour les décennies à venir et les résultats auraient de quoi nous alarmer… Pas de panique, ça serait contre-productif, l’association veut plutôt rassembler les forces en présence afin d’élaborer un « Plan de Transformation de l’Économie du Limousin 2025-2050 » prenant en compte les impacts du changement climatique et esquissant les adaptations nécessaires dans 14 secteurs essentiels.

Depuis 1990, les rapports du GIEC se succèdent et accélèrent la prise de conscience que le changement climatique va impacter fortement les activités humaines mais soyons honnêtes, nous ne sommes pas prêts face à un avenir aussi incertain et nous n’avons globalement pas fait bien plus que de bouger un petit doigt pour changer les 2-3 petits trucs les plus évidents dans notre vie quotidienne. Ça ne sera pas suffisant nous le savons mais, individuellement, nous nous sentons impuissants face à la complexité de la tâche et les enjeux systémiques sont tels que, sans une réflexion collective, nous n’avons aucune chance d’éviter ce « mur » qui grandit dans notre horizon année après année.

Tout espoir n’est pourtant pas perdu, l’humanité a encore la possibilité de limiter les dégâts et Transitions Limousines est bien décidée à animer la réflexion, sur une base scientifique, pour anticiper les changements et à trouver des solutions, à l’échelle du Limousin, si nous voulons préserver un certain mode de vie collectif et une activité économique, à la condition d’y apporter quelques modifications pour en assurer la pérennité.

La science comme base de réflexion

Depuis sa création en 1988, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) évalue l’ampleur, les causes et les conséquences du changement climatique et publie le fruit de ses recherches dans ses fameux rapports. La rigueur scientifique du groupe international d’experts lui a permis de devenir la source de référence sur le climat et son évolution auprès des 195 pays de l’ONU. Si ses préconisations ne sont pour l’instant que rarement mises en œuvre, les gouvernements s’accordent sur le caractère irréfutable de l’expertise.

Car on parle bien ici d’études scientifiques et d’expertise, il ne s’agit ni d’idéologie et encore moins de militance écologique. Les données utilisées proviennent de sources vérifiées, les méthodes d’analyse sont les plus avancées à notre disposition, les publications sont étudiées avec un sens critique et les rapports, rédigés par des centaines de scientifiques, sont relus et validés à l’unanimité, phrase par phrase ! Dur de faire plus « carré »…

Les dernières publications du GIEC – ©IPCC

Le Limousin comme territoire d’investigation

L’association « Transitions Limousines » s’inscrit donc dans la lignée du GIEC, mais à la sauce locale. C’est une association indépendante, a-partisane, a religieuse et qui s’attache avant tout à la rigueur scientifique et à la conviction qu’il n’est pas trop tard pour modifier ce qui peut l’être ou doit l’être. Composée de professionnels aux compétences complémentaires (statisticiens, agriculteurs, ingénieurs, médecins, géographes…), Transitions Limousines a étudié finement les évolutions probables du climat en Limousin selon différents scénarios du GIEC.

L’association vient de publier les résultats de ses premières projections dans un rapport très complet intitulé « Simulations du climat Limousin » et destiné à fournir une base scientifique solide à de plus amples discussions sur les conséquences locales du changement climatique. Les auteurs du rapport ont étudié les évolutions, aux horizons 2041-2070 et 2071-2100, de nombreux indicateurs climatiques locaux selon 2 scénarios RCP du GIEC :

  • le scénario RCP 4.5, correspondant à une réduction modérée des émissions de gaz à effet de serre, mais pour lequel nous ne sommes pas encore sur le bon chemin,
  • le scénario RCP 8.5, correspondant à un statu quo avec une augmentation croissante de nos émissions de gaz à effet de serre

Quelques exemples :

Nombre de jours de gel par an selon les scénarios RCP © Transitions Limousines
Écart des pluies efficaces en automne – scénario RCP 8.5 – horizon 2041-2700 © Transitions Limousines
Évolution du nombre de jours de sol sec par an – RCP 8.5 – 2071-2100 © Transitions Limousines

Écarts des températures maximales et sommes des températures par saison, précipitations, pluie efficace et évapotranspiration, nombres de jours de gel, de sol sec ou à fort « risque d’incendie », débit des cours d’eau etc… le rapport de Transitions Limousines donne un aperçu de l’évolution de données climatiques essentielles et à fort impact sur les activités humaines.

Pour avoir une idée globale de la projection climatique réalisée par Transitions Limousines, on vous invite à lire l’article principal ou à feuilleter l’étude complète (avec plus 100 cartes) qui viennent tout juste d’être publiés.

Une réflexion globale et collective pour envisager des solutions

L’objectif de Transitions Limousines est maintenant de réaliser, sur la base de son étude, un diagnostic de la situation et d’évaluer les forces et les vulnérabilités autour de 14 secteurs et thèmes économiques : énergie, agriculture et alimentation, industrie, mobilité quotidienne et longue distance, automobile, fret, emploi, logement, santé, culture, villes et territoires, finances et épargne, administration publiques. Pour ces 14 thèmes, l’eau et le climat seront traités de manière transversale.

La réalisation de ces diagnostics va s’étendre tout au long de l’année 2023 et permettra, en 2024-2025, d’élaborer des plans de transformation sectoriels prenant en compte aussi bien les incidences du climat sur les activités que les interdépendances entre les secteurs. Le but de ces plans de transformation est double : « éviter l’ingérable, gérer l’inévitable« . Avec une telle production, le Limousin disposera alors de la feuille de route potentielle la plus globale et la plus précise jamais réalisée pour s’adapter aux diverses conséquences du changement climatique.

Contribuer aux travaux de l’association « Transitions Limousines »

Les travaux de Transitions Limousines sont ouverts et participatifs. Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, soit par vos connaissances et compétences, soit par votre réflexion sur le travail réalisé ou par tout moyen que vous jugerez utile, vous pouvez prendre contact avec l’association :

Enfin, si vous souhaitez soutenir financièrement l’association pour son fonctionnement et ses travaux, vous pouvez devenir adhérent via le site HelloAsso.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles