2.2 C
Région Limousin
dimanche 3 mars 2024

Toulouse beaucoup trop fort pour le CA Brive, même à 14 les Rouge-et-Noirs n’ont laissé aucune chance aux coujous

Toulouse était simplement trop fort pour le CAB ce samedi soir. Réduits à14 dès la 17ème minute, les Rouge-et-noirs n’en ont pas moins dicté leur loi à des brivistes qui n’ont jamais réussi à rivaliser avec leurs adversaires du soir. Après cette démonstration, un petit imbroglio administratif est venu pimenté le dimanche…

Une semaine après leur défaite face au Leinster, très probable champion d’Europe 2022, les toulousains avaient à coeur de retrouver de la confiance et de rappeler au monde de l’ovalie qu’ils restent quand même les maitres français de ce jeu. Et ça commence par une séquence de près de 3 minutes, dès l’entame du match, où les toulousains confisquent le ballon avant d’inscrire le 1er essai quelques minutes plus tard (0-7, 11ème minutes).

Et dès le renvoi suivant, la pression toulousaine continue, cantonnant des brivistes sans solution dans leur moitié de terrain. Alors quand l’arbitre adresse un carton rouge au pilier toulousain Faumina, à la 18ème minute, pour une charge dangereuse sur Japaridze, on se prend à espérer un match un peu plus équilibré. Mais la 1ère ligne toulousaine continue implacablement son oeuvre de destruction au point de contraindre les entraineurs coujous à remplacer leurs 2 piliers et le talonneur avant même la mi-temps. Toute en maitrise, Toulouse est donc en tête à la pause, 10-0.

Le début de 2ème mi-temps ressemblera exactement à la première, pression toulousaine, impuissance briviste. Et pour enfoncer le clou, la blessure à la 46ème de Saïd Hirèche, capitaine de coeur et de combat des corréziens, mettra un petit coup supplémentaire au moral briviste.

Sans trembler et en se permettant de passer 70% du temps dans le camp briviste, les toulousains déroulent donc jusqu’à la 80′ pour s’imposer 26 à 8 et prendre la 6ème place du classement.

Imbroglio, réclamation, fair-play

A la 72 ème, alors que le sort du match semble déjà plié par un nouvel essai de Meafou, les toulousains effectuent un changement : 2 joueurs sortent… 3 joueurs rentrent ! Pendant 14 secondes, les Rouge-et-noirs jouent donc de nouveau à 15 malgré leur carton rouge. Au premier arrêt de jeu, un toulousain sort pour rétablir les comptes.

Et le club briviste dépose une réclamation auprès de la Ligue Nationale de Rugby pour cette erreur. Dans la presse rugbystique, on recherche les jurisprudences et on commence alors à évoquer un potentiel match à rejouer comme ce fût le cas dans les mêmes circonstances l’an passé en Nationale.

Mais Simon Gilham, le président briviste, a rapidement retiré la réclamation de son club expliquant qu’il fallait le faire dès la fin du match par précaution mais reconnaissant la supériorité évidente des toulousains et leur victoire sans conteste.

Perpignan perd à Castres et le suspens restera entier jusqu’à la dernière journée

Hier, Perpignan s’est incliné 28 à 12 sur le terrain des Castrais et ne ramène donc aucun point du Tarn. Entre Brive et Perpignan, tout se jouera donc pendant la dernière journée, contre le Stade Français pour les corréziens et contre Bordeaux pour les catalans. Brive se déplacera à Jean Bouin alors que Perpignan recevra les bordelais dans son antre d’Aimé Giral pour ce qui pourrait être le dernier match de Top14 des catalans après seulement une année de retour dans l’élite. Nul doute que le public perpignanais sera à la hauteur de l’événement.

Alors pour Brive, il n’y a plus à réfléchir, la victoire sinon rien ! D’autant que les parisiens n’ont plus rien à gagner dans ce Top 14 2022, ils sont hors du Top 6 mais assurés de leur maintien. Espérons qu’ils auront déjà un peu la tête en vacances…

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles