13.6 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

Et le petit poucet Bryce Jones terrassa le géant Victor Wembanyama, retour sur une fin de match… historique !

Le match du CSP contre les Metropolitans 92 de Victor Wembanyama a offert la plus belle des fêtes d’anniversaire au club limougeaud pour la célébration des 30 ans du titre de Champion d’Europe. Et pour que la fête soit belle, le petit poucet Bryce Jones a encore fait se lever tout Beaublanc avec un shoot qui est déjà rentré dans l’Histoire.

15 Avril 1993, le Limoges CSP de Richard Dacoury, Fred Forte & co entre dans l’Histoire du sport français en devenant la première équipe française a décrocher un titre européen en sport collectif après leur victoire épique à Athènes face au Benetton Trévise de Toni Kukoc. Dans un match au suspens insoutenable, une action restera dans les mémoires plus que toute autre : l’interception du regretté Frédéric Forte sur le géant croate qui armait un tir pour la gagne…

15 Avril 2023, le parc Beaublanc s’est paré de jaune pour célébrer les 30 ans de cet exploit inscrit à jamais dans la mémoire de tous les limougeauds. Au programme de la journée : défilé de « vieilles gloires », divertissements à gogo et un match à guichet fermé contre l’équipe la plus hype du championnat : les Metropolitans 92 (« Mets ») de la nouvelle coqueluche du basket mondial, le tout jeune mais déjà si talentueux Victor Wembanyama.

Au delà d’une victoire symbolique en ce jour de gloire, les hommes de Massimo Cancellieri sont en quête de points pour espérer terminer une saison bizarre ponctuée de victoires épiques et de défaites consternantes. Les quelques 10 000 spectateurs de Beaublanc sont prêts pour un grand soir, les Ultras Greens ont déroulé leur tifo « à jamais les premiers » de 800 m² et le match commence…

A soir exceptionnel, tifo exceptionnel…© LimogesCSP.officiel

Les Mets commencent fort, « Wemby » enchaine les dunks et les actions de classe, Limoges accuse jusqu’à 16 points de retard mais le public limougeaud pousse derrière les siens et malgré 11 points d’écart à la mi-temps, les deux équipes sont au coude-à-coude au début du dernier quart-temps. Elles se rendent coup pour coup, le suspens monte dans un Beaublanc qui explose à chaque panier des « jaunes » mais tremble dès que « Wemby » prend le ballon.

Profitant du pouvoir d’attraction de leur géant, qui mobilise une bonne partie de la défense limougeaude, les Mets accélèrent pour prendre 5 points d’avance. Bryce Jones, le feu follet maison du CSP, tente de prendre le match à son compte mais se fait refouler sur le chemin du panier par un contre tentaculaire de Wembanyama qui permet aux siens de laisser les locaux à 5 longueurs à 2’30 du terme.

Pourtant le CSP ne lâche rien, Beaublanc pousse de toute ses forces et Nicolas Lang, en bon capitaine, fait repasser son équipe devant, alors que l’on rentre dans la dernière minute, avec un 3-points magnifique qui fait se lever tout le public. Wembanyama provoque une fauteset réussit 1 seul de ses 2 lancers-francs. Il ne reste que 8 secondes à jouer et les Mets ont 2 points d’avance, Beaublanc oscille entre l’espoir et la peur, et Bryce Jones fait ce qui est sûrement la dernière remise en jeu.

Un relais avec Will Yeguete et revoilà le ballon dans les main du « Petit poucet », face à lui « Le Géant » et ses bras tentaculaires sont bien décidés à lui interdire le chemin du panier. En deux passements de jambes et un « step-back », il trouve une position de shoot, « Wemby » s’élance pour le contre mais, cette fois, Bryce Jones a pris la mesure de son adversaire. Il opte pour une trajectoire haute, son ballon décrit une courbe interminable et traverse le cercle. Les limougeauds exultent, le « volcan Beaublanc entre en fusion » et la sirène sonne pour sceller le sort de cette incroyable rencontre.

30 ans après le titre qui a marqué à jamais la ville et sous l’œil des « héros d’Athènes », Bryce Jones a une nouvelle fois fait parler sa magie pour offrir à Limoges le plus beau des cadeaux d’anniversaire. Un shoot pour l’histoire, l’histoire légendaire du CSP et pour qu’elle continue encore longtemps avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines, et dans la plus mythique des salles de basket de l’Hexagone.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles