10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

Du rêve au cauchemar pour le CSP face à Dijon, les Diablesses dépassées par de talentueuses voironnaises

Pourtant bien partis face à Dijon, les limougeauds ont complétement craqué et se sont pris « une fessée » et pour les Diablesses il y’a eu du mieux mais l’artillerie voironnaise emmenée par Alexa Middleton et Leck-Olivia Yale était trop forte…

Le CSP touche le fond face à Dijon

Après avoir fait tomber Nancy dans son antre pour la première fois de la saison, le CSP se rendait à Dijon pour essayer de doubler la mise et prendre ses distances avec la zone de relégation. Mais les hommes d’Illias Kantzouris ont tenu le rythme pendant un gros quart-temps avant de s’effondrer complètement, allant jusqu’à peine à se faire… des passes !

Et pourtant tout avait si bien commencé… Après un premier quart-temps durant lequel ils ont enfilé les 3 points « comme des perles », les limougeauds menaient de 7 points (16-23) malgré quelques maladresses. Rattrapés peu avant la mi-temps, ils ont complètement perdu le sens du jeu et ont sombré collectivement, perdant quelques 25 ballons, parfois dès la remise en jeu ! Avec seulement 21 points inscrits en 2ème mi-temps, les limougeauds rentrent de Dijon la valise pleine, après une lourde défaite 90-60.

Après avoir (enfin!) brillé face à Nancy, Nemanja Nenadic est retombé dans ses travers et a perdu 6 ballons à lui seul, affichant encore un effrayant +- de -28 points, Lucas Beaufort s’est emmêlé les pinceaux à plusieurs reprises et termine à 2 d’évaluation, quand à la « gâchette » Tyree Appleby il n’aura scoré que 7 petits points malgré 31 minutes passées sur le parquet…

Le résumé du match

Rien à retirer d’une telle contre-performance si ce n’est que le CSP est toujours fidèle à lui-même : capable du meilleur comme du pire, et ce soir, comme le chantait FFF « mais pour le pire, je suis le meilleur ». Difficile de savoir à quoi s’attendre pour la réception de Nanterre à la veille du réveillon même si le capitaine Nicolas Lang pourrait faire son retour avant d’aller défendre son titre de « shooter à 3 points » au All-Star Game le 30 décembre prochain…

Du mieux pour les Diablesses mais ça n’a pas suffit…

Après la déroute collective de la fin du match face à Aulnoye, on attendait de voir comment les Diablesses allaient réagir à l’occasion d’un déplacement à Voiron et des retrouvailles avec Alexa Middleton. Et il faut bien avouer que les feytiacoises ont montré un meilleur visage en Isère que sur leur parquet la semaine passée mais face à l’artillerie voironnaise, elles n’ont malheureusement rien su faire.

Dans un match physique mené à un train d’enfer, les Diablesses se sont accrochées pour ne pas se laisser distancer mais à chaque fois qu’elles revenaient à portée de leurs hôtes, leurs efforts pour recoller au score étaient annihilés par des 3 points « venus d’ailleurs » d’Alexa Middleton, Lilou Thévenet, ou Chloé Mantelin. Et si elles ont bien tenté de résister jusqu’au bout, les feytiacoises ont fini par décrocher et se sont inclinées logiquement 90-71.

Du côté des Diablesses, Axel Mikorek a souffert dans le défi physique imposé par Voiron et souffrait de crampes dès le 3ème quart-temps, Julia Chandler a montré un meilleur visage avec 18 points et Emily Prugnières a encore signé une bonne « perf' ». La capitaine Caroline Misset-Villeger n’a en revanche pas tenu la comparaison avec Alexa Middleton, l’américaine inscrivant 21 points face à ses anciennes coéquipières. Mais celle qui aurait fait le plus mal aux Diablesses, c’est sans aucun doute Leck-Olivia Yale qui a livré hier soir une prestation « monstrueuse » : en 23 minutes de jeu elle a scoré 29 points à 12/14 au shoot, et réussit 5 passes décisives et 5 interceptions pour signer un impressionnant 35 d’évaluation !

Feytiat termine donc cette année 2023 avec un bilan de 4 victoires pour 6 défaites et occupe une « tristoune » 10ème place au classement. Les feytiacoises vont pouvoir souffler jusqu’au 6 janvier pour, espérons-le, repartir du bon pied avec un premier de l’année « à la maison » face à Nice.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles