9.7 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

« Buzzer beater » réussi pour Lionel Peluhet qui devient le nouvel actionnaire majoritaire du CSP Limoges !

Au bout du compte à rebours fixé par la DNCCG, et après des semaines éprouvantes pour les supporters du CSP, Lionel Peluhet aura donc réussi à convaincre Céline Forte d’accepter son offre de reprise du CSP Limoges. Si l’avenir du club reste incertain, on ne peut que se réjouir de ce premier rayon de soleil et louer l’incroyable patience du nouvel actionnaire principal du club dans une situation rocambolesque !

Il aura donc fallu attendre les tout derniers instants de l’interminable compte à rebours fixé par la DNCCG pour que Céline Forte accepte finalement de laisser la main à Lionel Peluhet à la tête du CSP Limoges. Pendant une longue semaine, le « clan Forte » a pourtant continué à croire en son ultime chance de sauver par lui-même le club qu’il a mis dans une situation si périlleuse. Mais les millions tant espérés ne sont jamais arrivés sur les comptes car, comme le révélait Mathieu Marot du Populaire du Centre, les pistes des mystérieux investisseurs ne menaient que vers des sociétés factices et vers une arnaque pourtant bien prévisible…

C’est dans la « soirée de la dernière chance » qu’un accord aura donc été conclu pour tenter de sauver le mythique CSP du funeste destin auquel il faisait face depuis la dernière audition avec le « gendarme financier du basket français ». Selon les informations de nos confrères de France 3 Limousin, Lionel Peluhet devrait donc :

  • ramener les comptes du club à l’équilibre et effacer les dettes grâce à une recapitalisation à hauteur de 1.2 million d’euros,
  • rembourser les 500 000 € avancés, sur les comptes courants du club, par Céline Forte sur ses deniers personnels faute de trésorerie,
  • racheter pour un montant symbolique l’ensemble des actions de la SASP détenues par le « clan Forte ».

Le recours gracieux a pu être déposé dans les temps, c’est à dire avant le samedi 8 à 23h59, auprès de la DNCCG. Il aura cependant fallu attendre ce dimanche midi et la confirmation du Populaire du centre, en attendant le communiqué officiel, pour croire au miracle et pousser le « ouf ! » de soulagement tant espéré par toute une ville.

Si le plus dur semble fait, il reste encore un long chemin semé d’incertitudes pour entrevoir un avenir plus radieux pour le CSP Limoges !

  • La première étape va se passer du côté de Paris et de la LNB qui devrait s’entretenir dès demain avec Lionel Peluhet pour valider le maintien du club dans l’élite. Mais les dernières déclarations de Philippe Ausseur Patrick Hianasy sur le sujet sont plutôt rassurantes…
  • Le second chantier va consister à se remettre en ordre de marche sur le plan sportif et à recruter, dans un temps encore plus limité que l’année passée, une équipe digne de ce nom avec un budget certainement très encadré.
  • Enfin, le plus gros chantier va être celui de mettre en œuvre le fameux projet porté par Lionel Peluhet et de reconstruire une entreprise capable économiquement viable.

Sans être pessimiste, il ne fait aucun doute qu’on reverra sûrement quelques nuages dans le ciel du CSP, mais après des semaines de tempête ne boudons pas notre plaisir de profiter de cette journée ensoleillée !

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles