14.8 C
Région Limousin
samedi 13 juillet 2024

« Raid in France », la plus grande course d’aventure de France sillonne la Corrèze cette semaine !

« Raid in France », la célèbre course aventure expédition non stop et en autonomie, se déroule cette année en Limousin et en grande partie en Corrèze depuis ce week-end et jusqu’à la fin de semaine. 25 équipes ont pris le départ depuis Bugeat, samedi. Récit.

Quoi de mieux que Bugeat, cette petite commune nichée au cœur du Plateau de Millevaches, et son centre sportif des Millesources Alain-Mimoun pour accueillir le départ et l’arrivée du plus grand raid français ?

Ce samedi 29 juin, dans la fraîcheur matinale de ce début d’été, les 100 aventuriers de cette 12ème édition du « Raid in France » en Corrèze ont pris le départ, « pack-raft » en main et gros sacs sur le dos pour une boucle de 460 kilomètres en VTT et en alternant trek et pack-raft (kayak gonflable très léger), pour 10.000 mètres de dénivelé positif.

Le départ du Raid In France Edition 2024 à Bugeat © Benoit Diacre

Ces sportifs hors normes, venus de 12 pays différents à travers le monde, sont actuellement entrain d’en découdre entre forêts, landes, prairies, rivières, lacs et gorges. «Chaque édition est dans un coin de France différent. On a déjà fait la Savoie, les Pyrénées, la Réunion …», liste Vincent Feuillet, responsable média de l’événement.

Et pourquoi le Limousin cette année ? «Parce que l’organisateur a rencontré un Corrézien, que le courant est bien passé et que le coup de cœur pour ce territoire a eu lieu !». Pascal Bahuaud, le directeur de course, a ensuite sillonné la Corrèze et proposé un tracé que les coureurs sont en train de parcourir.

Le Raid in France, qu’est-ce que c’est ?

Créé en 2007, le Raid in France est la plus grande course aventure de France, une discipline sportive en pleine expansion qui compte près de 45.000 pratiquants dans l’Hexagone. Ici, les équipes de quatre coureurs dont au moins une fille minimum sont en immersion totale dans la nature pour une aventure sans interruption qui dure entre 5 et 8 jours.

«Le parcours reste secret jusqu’au coup d’envoi de la course. Les itinéraires sont découverts en temps réel par les coureurs pendant la période de la course», précisent les organisateurs. À noter que cette course est une manche de la Coupe du monde de courses aventure longue distance. Une épreuve qualificative pour le championnat du monde ARWC (Adventure Racing World Championship) qui aura lieu cet automne en Équateur.

Raid In France, une aventure totale en autonomie © Benoit Diacre

Ainsi, les coureurs sont partis samedi de Bugeat pour pagayer sur la Vézère jusqu’à Treignac puis ont pédalé et couru pendant plus de cinquante kilomètres jusqu’au lac de Vassivière. Après une traversée du Plateau de Millevaches, les équipes ont ensuite rejoint les Gorges de la Dordogne pour redescendre via les Orgues de Bort puis de prendre la direction d’Argentat avant de remonter vers le nord.

Un cinquième titre pour la « 400 team »

La première équipe a franchi la ligne d’arrivée ce mercredi 3 juillet, un peu après 8 heures, à Bugeat : la « 400 team » composée Sandrine Béranger, Sébastien Raichon, Adrien Lhermet et Benjamin Fayet, qui ajoute par la même occasion un cinquième titre à son palmarès !

La « 400 team » a bouclé les 466 km en 4 jours et 17 minutes ! © Benoit Diacre

À la sortie de la sieste, ce mercredi après-midi au Centre sportif de Bugeat, Adrien Lhermet résume l’aventure en plein cœur du Limousin : « C’était très sauvage, avec des belles rivières, très vallonné, le cumul des petites montées et descentes était important finalement ! »

L’équipe a dormi parfois en tente, souvent à même le sol, dans l’herbe. Mais le plus dur selon le vainqueur, « c’est de combattre le froid. La nuit ça va mais le froid en kayak ou en vélo c’était dur. Le poids des sacs aussi, quand les affaires étaient mouillées, on devait être à plus de 20 kgs. Le troisième point le plus dur, c’était l’orientation, il y avait des endroits où c’était très engagé. »

Désormais, l’équipe se repose jusqu’à la remise des prix vendredi soir. Et fin novembre, Ils partiront en Équateur pour y disputer les championnats du monde ARWC. « On peut jouer le podium », imagine déjà Adrien avant de replonger dans une sieste récupératrice.

Les autres équipes poursuivent leur route pour rejoindre Bugeat après une rude semaine, les plus avancés sont actuellement dans les Monédières tandis que le « gros du peloton » traverse actuellement la Xaintrie et notamment les Tours de Merle.

Si vous souhaitez apercevoir quelques unes de ces « raiders » de l’extrême, vous pouvez suivre la course sur le site de « Raid in France ».

Jérémy Truant
Jérémy Truant
Correspondant Actus Limousin

A la une

Plus d'articles