22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

Au Musée du Vélo du Haut Limousin de Jacques Beyly à Arnac-la-Poste, découvrez la grande histoire de la « petite reine »

Après 3 ans de travaux, Jacques et Hélène Beyly ont pu ouvrir les portes de leur Musée du Vélo en Haut-Limousin au début du mois de Juin 2022. Dans l’ancien Hôtel Moderne d’Arnac-la-Poste, Jacques présente sa collection de vélos de 1817 aux années 1980 et fait lui-même la visite guidée à ses visiteurs.

Jacques Beyly est un collectionneur, un vrai, un passionné qui ne fait pas les choses à moitié. Après avoir collectionné les voitures et les… caravanes, il a commencé il y’a une quinzaine d’années une collection de vélos qui a rapidement comptée jusqu’à 500 exemplaires de toutes époques. Et comme autour du vélo gravite tout un univers d’images et d’objets, Jacques Beyly a bien sûr aussi accumulé accessoires, maillots etc… De quoi faire un musée !

Et bien justement ! Après une vie professionnelle bien remplie, ce haut-viennois d’origine a choisi de revenir dans son territoire d’origine et d’y ouvrir, avec sa collection personnelle, un musée consacré à l’histoire du vélo depuis sa création en 1817 jusqu’aux années 1980.

Ayant trouvé le lieu idéal avec l’ancien Hôtel Moderne d’Arnac-la-Poste, Jacques et sa femme Hélène l’ont racheté en 2019 et se sont attelés à la concrétisation de ce projet de Musée du Vélo du Haut-Limousin. Après d’importants travaux de rénovation, le Musée du Vélo du Haut-Limousin a donc ouvert ses portes au début de ce mois de Juin.

Des premiers modèles de vélocipèdes aux vélos du Tour des années 80

De la draisienne inventée par Karl Drais en 1817 aux machines de course actuelles, la bicyclette a connu deux siècles d’évolution grâce aux nombreux inventeurs qui se sont évertués à trouver des moyens ingénieux de perfectionner les vélocipèdes : Pierre Michaux lui ajoute des pédales (1861), les frères Michelin inventent la chambre à air (1891), Jean Loubeyre invente le dérailleur (1895) et ainsi de suite jusqu’à aujourd’hui.

C’est donc cette évolution incroyable, et ces créations les plus originales, que souhaite transmettre Jacques Beyly à ses visiteurs de tous âges, en particulier les plus jeunes. Il accompagne lui-même ses visiteurs dans la découverte des plus belles pièces de son musée et ne laisse le soin à personne d’autres d’animer la visite guidée.

Premiers modèles de vélocipèdes à pédales – © Les Vélos de Jacques

Salles de bar, de restaurant et de danse de l’ancien Hôtel Moderne, ont été rénovées et transformées en salles d’exposition où sont présentées des pièces remarquables par leur mécanique ou leur histoire : premier modèle à pédale, systèmes de transmission ingénieux, triplette, vélos ayant servi pour courir le Tour… Dans la « salle de course », se déploient aussi les affiches, plaques émaillées, maillots et bidons qui témoignent des grandes épopées cyclistes du temps où les forçats de la route étaient de véritables héros mythiques.

On vient d’apprendre que ni le champion du Monde Julian Alaphilippe, ni Florian Sénéchal, récent champion de France, ne seront dans le peloton du Tour de France qui va s’élancer demain de Copenhague. Alors un petit tour au Musée du Vélo du Haut-Limousin ravivera sûrement mieux vos émotions d’amoureux de la bicyclette que les étapes monotones des premiers jours du Tour !

Tarifs : 3€ pour les adultes, 2€ pour les ados et gratuit pour les enfants

Retrouvez toutes les informations sur le site web ou sur la page Facebook de l’association des Vélos de Jacques.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles