15.1 C
Région Limousin
dimanche 21 juillet 2024

A Bellac, le jardin zoologique associatif fait le bonheur des petits et des grands

Un zoo ou plutôt un jardin zoologique niché dans une commune de 3800 habitants du Nord de la Haute-Vienne ? Eh bien oui ça existe et chaque été, cela attire du monde. En famille, entre amis, du cru ou en vacances, cette petite visite vaut le détour. Il a ouvert ses portes le 15 juillet et accueillera les visiteurs jusqu’au samedi 23 aout pour leur faire découvrir de nouvelles espèces.

Un jardin zoologique avec 250 animaux

Concernant le jardin zoologique, ce parc est donc géré en association, avec essentiellement des bénévoles et s’il ne fait pas partie des grands zoos que l’on connait, il offre à découvrir une grande variété d’animaux, de végétaux, d’espèces différentes et il accueille chaque année de nombreuses naissances.

Le jardin zoologique de Bellac c’est quand même :

  • 250 animaux de plus de 70 espèces différentes.
  • Plus de 200 espèces et variétés de végétaux.
  • Une visite interactive et pédagogique grâce à des soigneurs et des animateurs bénévoles qui vous livreront tous les secrets de leurs protégés

Un projet à taille humaine

Cédric Goetgheluck est un vrai amoureux des animaux. Responsable animalier et porteur du projet de l’association du jardin zoologique, il a créé le jardin il y a 6 ans, avec au départ, ses animaux personnels et une trentaine d’autres espèces. Il a réussi à obtenir les autorisations administratives, et a reçu l’aide de bénévoles, rencontrés au gré d’expériences de « woofing » et qui sont venus d’un peu partout dans le monde pour l’aider à ouvrir au public le jardin zoologique en 2019.

Cédric Goetgheluck, responsable animalier du jardin zoologique bellachon © Nathalie Petoux

Pour donner vie à l’association, Cédric a dû faire beaucoup de démarches et cela continue encore aujourd’hui : “nous sommes en communication avec Paris car pour accueillir certains animaux, des autorisations spéciales doivent être accordées”. Mais sa persévérance porte ses fruits et le zoo bellachon compte désormais 75 espèces et certains animaux sont confiés par d’autres parcs zoologiques ; il y aussi des échanges avec les autres zoos et une collaboration avec différentes associations qui saisissent des animaux, pour maltraitance par exemple ou parce qu’ils n’ont pas les autorisations légales pour les posséder.

Nous avons accueilli une cinquantaine d’animaux dans ce cadre-là et encore cette année, le flux d’arrivées est permanent”. Et il nous précise qu’au jardin zoologique Bellachon, tout est géré d’une main de maitre: il y a des autorisations spécifiques et des certificats de capacité.

Un jardin à visée éducative et pédagogique

Lorsque l’on demande à Cédric pourquoi le choix d’une association pour le zoo, il explique que sa vision de départ était de créer un petit établissement, une structure à taille humaine où l’ambiance serait conviviale, comme entre copains. Une équipe de 7 animateurs assurent sur place une animation éducative et pédagogique au jardin. Car chaque animateur se place sur un secteur du jardin et explique au public ce qu’il voit : les animaux, les soins qu’on leur prodigue, les végétaux, la biodiversité, on explique un maximum de chose aux visiteurs.

Un pt’it coin de paradis… © Nathalie Petoux

Ici on souhaite prendre le temps et faire comprendre aux gens ce qu’ils regardent” explique Cédric, et de poursuivre en indiquant qu’au jardin on fait prévaloir une qualité d’accueil et en sus d’expliquer aux visiteurs ce qu’ils voient, on leur fait aussi partager certains moments avec les animaux. On leur donne par exemple, l’opportunité de donner à manger à certains animaux.

Côté arrivée au jardin zoologique, il y en a eu pas mal avant cet été : des petites chouettes qui vous regardent avec des yeux langoureux, un cormoran, des écureuils, des tortues ou un hérisson au ventre blanc ont vite trouvé leur place. Il y a aussi eu des naissances puisqu’une dizaine d’espèces se sont reproduites ; “cela veut dire que nos animaux se sentent bien chez nous, qu’ils n’éprouvent pas de stress, qu’ils ont une alimentation adaptée et pas de maladies” explique Cédric, très heureux de ces naissances.

Et au jardin on trouve aussi :

  • des serpents, dont Cédric dit que la rencontre avec eux est un temps fort pour le public car souvent il y a une appréhension et Cédric apprend donc à ceux qui le souhaitent, à se
    familiariser avec eux. Il y a aussi des caméléons et des pogonas (saurien australien).
  • beaucoup d’espèces d’oiseaux : des cacatoès, des aras, différentes espèces de faisans aux plumages colorés et pétillants, des paons, des Touracos, Hokki bleu, Calao trompette…*
  • des ouistitis et des tamarins (petits singes),
  • des wallabys,
  • des suricates, des écureuils,
  • et une petite ferme pédagogique qui régale petits et grands.

*Beaucoup de ces oiseaux déambulent avec le visiteur, sont très sociables et vous approchent de très très près !

© Nathalie Petoux

L’association du jardin zoologique Bellachon s’étend sur 3000 m² occupés par les animaux et les végétaux, des bassins, cascades et volières, et environ 150 à 330 visiteurs jours. Pour les pensionnaires, c’est aussi 3 à 10 repas par jour pour les naissances – il y a 8 pages format A4 avec les menus, rations pour les oiseaux chaque jour.

Côté finance, le jardin zoologique arrive à s’auto-suffire ; cela avec les entrées estivales (le
jardin étant une association, il n’a le droit d’ouvrir que 13 journées 1/2 par an) et quelques dons. “Avec le recul, je suis super content du succès du jardin zoologique ; c’était un projet un peu fou au départ, surtout sur une aussi petite surface et sans lion et sans girafe” termine Cédric.

A noter

La ville de Bellac possède de nombreux atouts et classée village étape, propose quelques
haltes très intéressantes :

  • la Digitale, maison natale de Jean Giraudoux,
  • le château de Bellac (du 13e siècle),
  • le théâtre du cloître,
  • l’église Notre Dame de Bellac, ancienne chapelle du Château des Comtes de la Marche,
  • et à quelques kms, les monts de Blond.

Pratique

Ouvert à partir du 15 juillet au 23 août (samedi et dimanche après-midi uniquement).

Contact au 06.38.74.01.90. Page Facebook : Association du Jardin Zoologique Bellachon.

Parking interdit chemin des chaumes, se garer sur les parkings municipaux (3mn à pied).

Les animaux de compagnie ne sont pas autorisés.

Nathalie Petoux
Nathalie Petoux
Correspondante Actus Limousin en Haute-Vienne

A la une

Plus d'articles