20.4 C
Région Limousin
dimanche 21 juillet 2024

Un coup d’œil sur l’évolution du réseau des postes en Limousin à travers l’Histoire

A l’occasion de la « journée mondiale des postes », lundi 9 octobre, Gallica BnF nous a partagé trois cartes très intéressantes sur l’évolution du réseau des postes entre sa création et le milieu du XIXème siècle avec l’arrivée du chemin de fer.

Vous connaissez Gallica ? C’est la version numérique de la Bibliothèque Nationale de France et c’est une véritable mine d’or ! Plusieurs millions de documents numérisés y sont librement accessibles dont une incroyable collection de cartes. Amusez-vous à zoomer dans la fameuse « carte de Cassini« , la première carte générale de la France réalisée entre 1756 et 1815, vous comprendrez vite le précieux témoignage historique que représentent ces vues historico-géographiques de nos territoires.

Gallica BnF vient de partager 3 cartes illustrant l’évolution du réseau des postes. Imaginé au XVème par Louis XI, il était constitué de nombreux « Postes aux chevaux » espacés d’environ 15 kilomètres entre lesquels transitait le courrier. Initialement réservé au courrier royal, le transport du courrier sera ouvert au public par François 1er (1494-1547) et préfigurera la création des services de transport de voyageurs.

Carte #1 : 1ère carte des routes de postes par Melchior Tavernier (1632)

On y voit clairement la position de Limoges comme carrefour des axes Paris-Toulouse et Bordeaux-Lyon via Clermont ainsi que l’absence totale de routes sur la zone Millevaches-Dordogne-Cantal. On remarque aussi l’orthographe désuète de nombreux noms de lieux (Ufarche pour Uzerche, Saint-Esprit pour Saint-Priest-Taurion…).

Carte #2 : La France par poste par Georges-Louis Le Rouge (1756)

Sur cette seconde carte établie, au milieu du XVIIIème, les axes principaux sont sensiblement les mêmes mais on note l’ouverture d’une liaison vers le Cantal et l’axe Aurillac – Saint-Flour pour rejoindre Clermont par le sud. Limoges est toujours un carrefour principal.

Carte #3 : Carte routière et administrative de France par Jean Baptiste Louis Charle (1851)

Beaucoup plus dense, cette carte illustre le développement du réseau de postes à travers tout le territoire. Dans le Limousin, on note les ouvertures :

  • d’un axe Tulle-Clermont via Ussel,
  • d’un axe Limoges-Périgueux,
  • d’un axe Limoges-Angoulême,
  • d’un axe Limoges-Poitiers.

On peut aussi voir la création du chemin de fer Orléans-Limoges qui est déjà réalisé sur le tronçon Orléans-Vierzon et en cours de réalisation sur le tronçon Vierzon-Limoges…

La Poste et les axes de communication aujourd’hui

Le transport du courrier ne fonctionne bien sûr plus aujourd’hui comme à l’époque royale et la plupart des colis sont acheminés par des sociétés spécialisées dans le transport. Malgré la disparition de nombreux services dans les territoires ruraux, la Poste continue de mailler le territoire limousin avec des centaines de bureaux et d’agences postales.

© datanova.laposte.fr

Mais l’analyse de ces cartes de création du réseau de postes, qui a préfiguré celle du réseau de voyageurs permet quand même de constater que, au fil du temps, l’axe historique Lyon-Clermont-Limoges-Bordeaux a disparu du schéma ferroviaire alors qu’il constituait un solide barreau transversal au centre de la France. Les déboires de Railcoop ne vont pas permettre de rétablir cet axe de communication historique et c’est bien dommage car il semble toujours parfaitement logique de passer par le Limousin pour que les Alpes et l’Océan se rejoignent…

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles