13.6 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

L’IEO Limousin rend hommage à «Panazô», célèbre conteur de « gnorles » en patois limousin, avec un recueil en livre-CD

Le très actif « Institut d’Études Occitanes du Limousin » œuvre continuellement à la sauvegarde du « parler patois » sur le territoire. Et pour préserver l’un des héritages les plus savoureux du « Lemosin », le dialecte occitan à la sauce locale, il s’est attaché à la confection d’un recueil des « gnorles » de «Panazô» sous la forme d’un livre-CD.

Le « patois limousin » qu’utilisaient souvent nos grands-parents n’est certes pas le dialecte le plus utilisé de nos jours mais la section limousine de « l’Institut d’Estudis Occitans » mène un travail précieux pour en préserver l’héritage et le transmettre aux jeunes générations. Car s’il n’a plus court dans les rues de Limoges depuis belle lurette, le « patois » local contient une bonne partie de l’âme et de l’histoire de cette « vieille terre » qu’est le Limousin. C’est donc ce que se propose de faire découvrir « l’IEO » à travers ses publications et ses balades contées ou toponymiques animées par Jean-François Vignaud.

«Panazô», homme de mots et conteur de « gnorles »

Parmi les locuteurs du patois limousin, l’un des plus célèbres fût sans conteste André Dexet, homme de lettres et de radio, que les limousins connaissent mieux sous le pseudonyme de «Panazô». C’est sous ce nom de plume qu’il signa les « gnorles » (histoires drôles à la mode limousine) qu’il publia à partir de 1955 dans le journal « L’Écho » malgré les réticences de sa direction.

Encouragé par le succès populaire de ses premières publications, en témoigne les nombreux courriers reçus alors à « L’Écho », «Panazô» publia chaque jour une « gnorle » dans le journal et disposera même d’un créneau hebdomadaire pour l’émission « un plein topin de niorlas » sur Radio France Limoges entre 1955 et 1962 qui battit à l’époque des records d’audience.

André Dexet dit « Panazô » (1921 – 1997)

Il écrira ensuite plusieurs romans et pièces de théâtre, et fera même des passages par la télévision, dans plusieurs émissions, et sur la scène devant un public acquis à sa langue, jusqu’à son décès en 1997.

«De las nhorlas de Panazô», un recueil de 116 gnorles

Réalisé à partir des travaux de Monique Sarazy,  « passeuse de mémoire » et étudiante à la toison chenue en Master 2 d’occitan, le livre-cd «De las nhorlas de Panazô» comporte une biographie d’André Dexet, une étude critique de l’univers de ses histoires et quelques 116 gnorles en occitan suivies de leur résumé en français.

Comme le charme du « patois » s’apprécie encore mieux à l’oreille, l’ouvrage est accompagné d’un disque « CD » qui contient 35 gnorles racontées par des conteuses et conteurs de la région avec en bonus une histoire racontée par «Panazô» lui-même.

© Libraria Occitania

L’ouvrage sera présenté le vendredi 17 novembre à la Libraire Occitane en présence de la famille de «Panazô» et de l’autrice Monique Sarazy. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec la Libraria Occitana.

En attendant, si vous voulez écouter un peu de «Panazô» vous pouvez aller sur la-biaca.org, la médiathèque en ligne de l’IEO, où vous pourrez retrouver :

 

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles