3.4 C
Région Limousin
dimanche 25 février 2024

« Best of 2023 » – Menhirs et dolmens en Limousin : il reste une cinquantaine de sites mégalithiques, solides témoins d’un passé lointain

Héritages d’un temps lointain où les autochtones s’évertuaient à dresser des pierres de très grande taille au milieu des campagnes, sans que l’on ait toujours bien compris pourquoi, de nombreux dolmens et menhirs ont malheureusement disparu avec le temps. En Limousin, il reste encore près de cinquante sites mégalithiques attestés et on continue encore d’en découvrir.

NDLR : Cet article a été initialement publié le 9 juin 2023 et vous est proposé en cette fin d’année dans le cadre de notre «best of 2023»

Les menhirs sont au cœur d’une polémique dans la petite ville bretonne de Carnac où, selon l’archéologue amateur Christian Obeltz, 39 menhirs vieux de plus de 5000 ans auraient été détruits pour laisser la place à un Mr Bricolage. La DRAC de Bretagne a indiqué avoir prescrit des fouilles archéologiques qui n’ont pas apporté de certitudes sur le caractère historique de ces blocs permettant d’établir la valeur archéologique du site et qu’elle n’avait donc rien à redire dans la décision de la mairie d’accorder le permis de construire du nouveau magasin.

Il faut dire que la ville a déjà ce qu’il faut en terme de mégalithes avec près de 4000 menhirs, dont les célèbres alignements de Carnac, site exceptionnel inscrit sur la liste indicative l’UNESCO en vue d’une entrée prochaine dans le Patrimoine Mondial, et classé aux Monuments Historiques depuis 1889.

Les site exceptionnel des alignements de Carnac

Il n’y a pas qu’en Bretagne que l’on a retrouvé des sites mégalithiques dans l’Hexagone. Le Limousin fait aussi partie des territoires où les hommes du néolithique nous ont laissé des témoignages de leur passage en dressant des pierres colossales au milieu des forêts et des prairies. Au siècle dernier, le Limousin aurait compté quelques 126 dolmens et 51 menhirs mais beaucoup ont disparu depuis, détruits par l’oeuvre du temps, déplacés pour faciliter la culture, ou pillés pour de potentiels trésors… Heureusement, les sites restants ont été inventoriés par la DRAC et des associations de passionnés et sont protégés pour la plupart par une inscription aux Monuments Historiques .

47 sites mégalithiques limousins inscrits ou classés aux Monuments Historiques

Les sites mégalithiques limousins ont été érigés par des hommes du néolithique appelés « artenaciens » qui peuplaient le sud-ouest de la France entre 3000 et 2000 av. JC. Ils nous ont laissé comme héritage de nombreux « dolmens » (chambres sépulcrales) mais aussi des « menhirs » et des « cromlechs » (cercle de menhirs) qui restent un mystère tant sur leur usage ou leur sens que sur les techniques utilisées pour dresser ces gigantesques pierres levées.

Le menhir de Ceinturat sur la commnue de Cieux © rysan34 – stock.adobe.com

On dénombre aujourd’hui 28 sites en Haute-Vienne, 12 en Creuse et 7 en Corrèze qui ont été inscrits ou classés aux Monuments Historiques. Parmi les principaux sites :

  • Le menhir de Ceinturat à Cieux  (87) et ses 5.1 m de haut hors-sol,
  • Les menhirs du Métayer à Saint-Paul (87),
  • Le dolmen de la Pierre Levée et le dolmen de Bagnol à Fromental (87),
  • La pierre de la Fade à Blessac (23),
  • La Pierre Euberte à Naillat (23),
  • la Cabane de la Fée à Beynat (19),
  • le menhir de la Grave de Roland à Argentat (19)

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces sites mégalithiques dans les lieux répertoriés par le service archéologie du Ministère de la Culture sur le site pop.culture.gouv.fr

Un très beau « spécimen » expertisé en début d’année dans le sud de la Corrèze

Au mois d’avril dernier, un menhir de belle taille a été expertisé au « Puy de la Baume » dans le cadre d’une prospection thématique dirigée par le docteur en préhistoire Vincent Ard avec le soutien des associations La Chapelle Aux Saints Archéologie Patrimoine et Méganéo.

Situé sur la commune de Le Pescher, il s’agirait bien d’un très beau menhir de près de 7 mètres mais qui se serait malheureusement renversé. Il n’en demeure pas moins l’un des plus beaux spécimen du Limousin.

Pour plus d’informations sur les menhirs et dolmens en Limousin

Si vous cherchez plus d’informations sur les sites mégalithiques en Limousin, vous pouvez farfouiller dans le site pop.culture.gouv.fr ou sur Wikipédia (87, 23, 19).

Si vous préférez les livres aux écrans, on vous conseille « Dolmens et Menhirs du Limousin » de Pascal Guillerm (aux éditions le Puy Fraud) avec une présentation d’une quarantaine de sites accompagnée de très belles aquarelles.

© Pascal Guillerm – Éditions le Puy Fraud

Pour les amateurs de randonnée, rien de tel que « le circuit des mégalithes » proposé par l’office de tourisme du Haut-Limousin, une boucle de 13 km avec 375 m de dénivelé et qui passe par de nombreux sites mégalithiques dont le menhir de Ceinturat.

Enfin si vous êtes fans de Terra Aventura, plusieurs parcours de la célèbre application de geocaching passent à proximité de sites mégalithiques limousins et en particulier « La Tour Eiffel en Creuse » ou « Les mégalithes et leurs légendes« .

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles