13.6 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

À la rencontre des Canards volants, jeune maison d’édition corrézienne, et de leurs « enfants » : Thérébentine et Pétaroo

Deux passionnés de littérature jeunesse ont réuni leurs talents pour donner naissance à la maison d’édition corrézienne des Canards volants. Nous avons pu rencontrer leur héroïne haute en couleur, Thérébentine, qui nous dit tout sur leur histoire !

Qui se cache derrière les Canards volants ?

Pétaroo et moi, nous sortons tout droit de l’imagination de deux originaux : Christian Gaut et Marcel Champion. Rien ne prédisposait pourtant Christian, expert-comptable et professeur, à devenir auteur de livres pour enfants. S’il a bien des souvenirs des contes que lui lisaient ses grands-parents dans son enfance, c’est le plaisir qu’il a pris à inventer des histoires pour ses propres filles qui a révélé son talent créatif.

Christian Gaut, co-fondateur de la maison d’édition « Les Canards Volants » © Juliette Jouve Soler

Et c’est la rencontre avec « Marcel Champion », un de ses anciens élèves, devenu artiste, qui a scellé les débuts d’une collaboration et la création de « Les Canards volants », leur maison d’édition basée à Aubazine. « Marcel Champion » c’est le pseudonyme de celui qui, étudiant, a rapidement abandonné la voie du commerce pour celle des Beaux-Arts et de l’École de la bande dessinée. Artiste reconnu, « Marcel Champion » est un « touche-à-tout » : dessinateur, plasticien, créateur d’œuvres de street art, et d’objets design. N’hésitez pas à jeter un oeil à son site pour découvrir ses œuvres : marcelchampion.com

Les aventures de Thérébentine et Pétaroo

Je suis « Thérébentine », une enfant espiègle, inspirée à Christian par ses filles, en particulier la cadette. J’avoue que j’ai parfois tendance à traîner pour me préparer le matin, comme on le voit dans « L’essence d’un poison » premier tome de mes aventures, paru en 2016. Si mon frère me décrit comme une casse-pieds qui fait bêtise sur bêtise, je suis aussi courageuse, bienveillante et rigolote et il ne peut pas se passer de moi !

Thérébentine © Canards Volants

On peut me retrouver dans 5 albums, mais aussi dans un livre de recettes, et même dans un ouvrage pédagogique qui explique les phénomènes climatiques (écrit en collaboration avec une présentatrice météo !).

Pétaroo, c’est mon grand frère. Pour la première fois, un album va lui être consacré. Il a une idée fixe : devenir mangaka. Le problème : d’une part, nos parents veulent qu’il soit boucher charcutier, d’autre part il n’a pas beaucoup de talent pour écrire des mangas. Mais il peut compter sur ses amis pour l’aider ! On pourrait aussi parler de notre grand-mère, Mamie Odevie mais il y’a déjà un album qui lui est consacré et qui explique son enfance, aux côtés de Jeanne d’Arc…

Des livres au concept très original

Nos aventures se présentent sous la forme de bandes dessinées sans texte, c’est une façon innovante de laisser l’imagination des enfants et des parents courir sur l’album. Les cases sont organisées pour créer une narration qui plonge le lecteur dans une histoire pleine de rebondissements. L’enfant passe beaucoup plus de temps sur l’image en observant chaque détail, qu’il ne le ferait en lisant le texte d’une bulle.

Un extrait des aventures de Thérébentine et Pétaroo © Canards Volants

L’album permet de raconter beaucoup d’histoires différentes selon l’enfant, son âge… Cela permet aussi d’éveiller la curiosité, la créativité et l’expression. D’ailleurs, les orthophonistes utilisent beaucoup nos livres, pour les enfants qui ont des problèmes de langage.

Et puis, Christian et Marcel ne souhaitent pas faire passer de message particulier dans les albums, juste de la fantaisie. L’objectif est avant tout de développer l’imagination, de se dire que lire peut être accessible à tous, quels que soient le niveau de langage et la langue parlée à la maison, et de donner le goût de la lecture.

Et comment ils travaillent Christian et Marcel ?

Si les pages sont sans mot, l’histoire est bel et bien écrite, et de façon précise, par Christian. Les deux partenaires s’attellent ensuite à l’édition d’un story-board détaillé, sur une immense nappe en papier ! Tout y est noté, bulle à bulle. Après cela, Marcel dessine, en 3 mois, les 24 pages du livre. Il aime bien glisser des petits détails insolites à découvrir, comme des objets à des endroits inhabituels. Des clins d’œil sont aussi visibles : ici, un Schtroumpf, là, un Gaston Lagaffe se cachent parfois dans une case.

C’est un gros travail : et après chaque planche, l’illustrateur revient vers l’auteur pour vérifier si les dessins correspondent bien à son imagination. Heureusement qu’ils s’entendent très bien (encore mieux que Pétaroo et moi) ! Ils sont complémentaires, et le fait d’être de deux générations différentes est une richesse.

Christian intervient souvent dans les écoles. Le fichier de l’histoire est même laissé à certains enseignants pour travailler sur plusieurs séances avec les enfants. Il a d’ailleurs récemment participé à la Nuit de la lecture à Objat où 100 jeunes étaient présents pour visionner des images des livres, projetées sur écran géant. Un grand moment !

Les projets des Canards Volants

La sortie du premier album de Pétaroo « Journal de bord d’un mangaka », est imminente, dans un premier temps en Limousin, et à Paris à l’automne. Pour toucher un nouveau public, Christian et Marcel envisagent un système de stickers avec QR code qui renverront vers leur site internet.

Un extrait du 1er album des aventures de Pétaroo © Canards Volants

Et après le succès de la série de tablettes Thérébentine réalisées avec un chocolatier d’Objat, pourquoi ne pas imaginer d’autres collaborations avec des fabricants locaux de produits alimentaires…

Nul doute que les Canards vont voler de plus en plus haut dans les mois qui viennent !

Pour découvrir le travail des « Canards Volants, rendez-vous sur canards-volants.fr

Juliette Jouve Soler
Juliette Jouve Soler
Correspondante Actus Limousin

A la une

Plus d'articles