3.3 C
Région Limousin
vendredi 1 mars 2024

Vague de chaleur annoncée sur la France pour la fin de semaine. A quoi doit-on s’attendre en Limousin ?

Nous ne sommes que mi-Juin et le mercure s’affole déjà au-delà de nos espérances. Après un hiver et un printemps exceptionnellement secs et des orages d’une rare violence la semaine passée, Météo France alerte cette fois sur la mise en place d’un épisode de forte chaleur pour la fin de la semaine. A quoi doit-on s’attendre en Limousin ?

Alors que le mercure dépasse déjà les 40 degrés Celsius dans le Sud de l’Espagne et que le service météorologique espagnol a émis un avis de vague de chaleur, Météo France confirme la mise en place d’un épisode de très forte chaleur, en France, pour la fin la semaine avec des températures qui devraient atteindre 35° à 38° entre le milieu de semaine et le week-end. Des pics de chaleur sont notamment attendus pour la journée du jeudi 16 Juin et du samedi 18 Juin avec des prévisions de pics à 37/38° sur l’ensemble du Limousin.

Prévisions des températures pour le samedi 18 Juin à 16h, Windy.com

Cet épisode de chaleur est dû à une dépression localisée entre l’archipel des Açores et l’île de Madère qui favorise la remontée d’air chaud du Maghreb vers l’Europe Occidentale. Ce phénomène est classique mais il se produit plus généralement au cœur de l’été. Sa précocité interpelle car cela en ferait l’un des épisodes de chaleur les plus prématurés de l’histoire météorologiques en France.

La vague de chaleur en Europe Occidentale – prévision pour le samedi 18 Juin – Windy.com

Des records de 2019 que l’on est pas pressé de battre !

Pour rappel, les records de chaleur en France ont été dépassés dans la quasi-intégralité du territoire pendant les canicules de Juin et de Juillet 2019. En Limousin, la seconde canicule (23-25 Juillet 2019) avait été particulièrement forte avec des pics historiques dont voilà le « top 10 » :

  • 42.1° à Brive-la-Gaillarde (19),
  • 41.8° à Argentat(19),
  • 40,9° à Boussac (23)
  • 40,7° à Bonnat (23)
  • 38.4° à Saint-Yrieix-la-Perche (87)
  • 38° à Eymoutiers (87)
  • 37.9° à Limoges (87)
  • 37.8° à Meymac (19)
  • 37.7° à Saint-Privat (19)
  • 37.6° à Beaumont-du-Lac (87)

Pour rappel, le record national est à ce jour de 46°, une température mesurée le 28 Juin 2019 dans le village de Vérargues dans l’Hérault.

De l’épisode de chaleur à la canicule, un dépassement des indices bio-météorologiques sur la durée

Le terme « vague de chaleur » est utilisé pour désigner l’augmentation des températures au-dessus des normales durant une période. C’est un terme générique et on dénombre 4 stades dans la qualification de ses vagues de chaleur :

  • #1 – Le pic de chaleur : une chaleur intense pendant 1 à 2 jours, niveau de vigilance météo jaune
  • #2 – L’épisode persistant de chaleur : températures élevées qui perdurent plus de 3 jours mais avec des indices bio-météorologiques (IBM)  proches des seuils départementaux (environ 34° le jour et 20° la nuit), niveau de vigilance météo jaune
  • #3 – La canicule : période de chaleurs intenses durant laquelle les IBM dépassent les seuils départementaux pendant plus de 3 jours et 3 nuits consécutifs, niveau de vigilance météo orange
  • #4 – La canicule extrême : canicule exceptionnelle par son intensité, sa durée et/ou son étendue avec un risque sanitaire et sociétal important, niveau de vigilance météo rouge

Ce premier épisode de chaleur ne devrait donc pas dépasser le niveau 2 pour l’instant. Un retour à des températures plus normales est attendu à partir de dimanche et cela devrait se confirmer en début de semaine prochaine.

Il n’est cependant pas exclu de voir un second épisode se profiler dès le début de l’été et il y’aura alors de fortes chances pour atteindre un stade caniculaire comme cela s’est passé en 2019.

Vers un passage en « alerte sécheresse » qui semble inéluctable

Les préfètes de Creuse et de Haute-Vienne ont publié, au mois de Mai, des arrêtés de « vigilance sécheresse » permettant de déclencher la procédure maximale de suivi du niveau des cours d’eaux et le partage des informations. La mise en place de cette vigilance ne comportait aucune restriction de l’usage de l’eau pour les habitants mais ils sont néanmoins invités à un comportement civique et une réduction intelligente de leur consommation d’eau.

Entre temps, les gros orages qui ont frappé le Limousin il y’a 10 jours ont donné un répit de courte durée dans l’amplification régulière du stress hydrique que nous avons connu au mois de Mai. La vague de chaleur annoncée devrait rapidement remettre à mal les cours d’eau. Si elle est suivi par un autre épisode long de chaleur intense, comme sa précocité peut le laisser craindre, il y’a fort à parier que le niveau d’alerte sera franchit et que les préfètes n’auront d’autres choix que de placer leur département en état d’alerte ou d’alerte renforcée…

Pour toute question ou besoin d’information sur la période de forte chaleur, nous vous invitons à contacter le service dédié de l’État :

Source : Météo France, Windy.com, Ministère de la Santé et de la Prévention

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles