15.9 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

Douche froide sur Limoges : l’Aquapolis ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre en raison de la hausse du coût des énergies

Dans un communiqué diffusé sur la page Facebook de l’Aquapolis de Limoges, la société Vert Marine annonce la fermeture pour une durée indéterminée du centre aquatique en raison de la hausse des coûts de l’énergie.

On sort à peine d’un été qui aura été climatiquement éprouvant que l’on rentre déjà dans une nouvelle période qui devrait amener elle aussi son lot de mauvaises surprises… En cause, une hausse délirante des coûts de l’énergie en raison du conflit entre la Russie et l’Ukraine et de la dépendance de l’Union Européenne aux énergies russes.

1ère victime locale : l’Aquapolis de Limoges ! C’est la société Vert Marine, prestataire spécialisé dans la gestion des équipements sportifs, qui assure par délégation de service public le fonctionnement et l’animation du centre Aquatique limougeaud. Et par un communiqué diffusé sur la page Facebook de l’Aquapolis, Vert Marine informe ses usagers que le centre Aquapolis fermera ses portes dès aujourd’hui et ce jusqu’à nouvel ordre.

En effet, la société aurait budgétisé 600 000€ de dépenses d’énergies à Aquapolis pour l’année 2022 et la facture s’élèverait déjà à 1 600 000€ ! Vert Marine a aussi annoncé la fermeture de la piscine de Granville et celle de Roye dont elle assure aussi la gestion en délégation de service public. Il est fort possible que d’autres annonces suivent dans la semaine car Vert Marine gère une soixantaine de piscines en France…

C’est donc une douche froide pour les habitués de l’Aquapolis. Tous les cours, entrainements et compétitions sont mis en suspens et plus grave encore, les cours de natation dispensés aux élèves de écoles de Limoges Métropole sont eux aussi suspendus.

Vert Marine espère ainsi attirer l’attention des pouvoirs publics pour trouver une solution commune permettant de maintenir les équipements ouverts à la condition que leur rentabilité soit assuré.

Voilà une 1ère alerte sur l’étendue des conséquences de la crise énergétique des mois à venir. Les pouvoirs publics risquent de devoir arbitrer dans l’urgence des demandes de subventions exceptionnelles qui vont se multiplier, le tout dans un contexte économique tendu et marqué par la forte inflation des ces derniers mois et qui n’a toujours pas donné de signe de faiblesse. La rentrée s’annonce… électrique !

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles