22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

La piétonisation du centre-ville de Limoges avance à grand pas !

La piétonisation vient de faire un grand pas à Limoges avec l’annonce de la fermeture de la rue Jean Jaurès à la circulation à partir du 25 Novembre. Des Halles à la place de la République, le centre-ville limougeaud sera désormais piéton. Nouveau souffle ou décision risquée pour les commerces ?

Elles sont loin les années 70 où, la voiture devenant incontournable, les municipalités ont aménagé les rues pour accueillir les véhicules individuels jusque dans le cœur des villes. 50 ans plus tard, ce modèle n’est plus viable : la circulation est devenue trop dense pour être fluide et la pollution des centres-villes est devenue un sérieux problème de santé publique. Le casse-tête du stationnement a conduit à l’émergence de zones commerciales périphériques laissant de nombreux centres-villes au bord de l’abandon. Mais une ville n’a pas vocation à être un dortoir, c’est le cœur vibrant d’un territoire. S’il ne vibre plus, le territoire s’étiole.

La tendance est donc à la piétonisation des centres-villes pour recréer des espaces de vie où les mobilités douces sont reines et on l’on flâne entre amis. Les premières études montrent d’ailleurs une hausse des achats d’impulsion et une fréquentation accrue des restaurants et des bars dans les zones piétonnes.

A Limoges, les zones les plus agréables du centre, et les plus fréquentées, sont celles qui sont déjà piétonnes : quartier des Halles, rue du Clocher, rue du Consulat, quartier de la Cathédrale… La piétonisation gagne du terrain même si cela fait encore grincer des dents une partie des commerçants qui préféreraient que rien ne change.

Piétonisation de la Rue Jean-Jaurès, une décision largement plébiscitée

470 mètres. C’est la longueur de la rue Jean Jaurès, petite artère centrale du centre-ville de Limoges qui se trouve à la jonction entre les rues commerçantes, pavées et piétonnes, qui descendent du quartier des Halles et la place de la République. Depuis des décennies, il était question d’en restreindre la circulation aux voitures mais la municipalité avait toujours fait machine arrière devant la levée de bouclier d’une partie des commerçants.

Il a finalement été demandé aux habitants de se prononcer. Les résultats de la concertation réalisée entre le 1er Mars et le 30 Avril dernier sont sans appel : 78% des 2094 personnes qui ont répondu à l’enquête se sont déclarées pour la piétonisation de la rue et seulement 15% y sont défavorables. La rue Jean Jaurès deviendra donc piétonne à compter du 25 Novembre 2022.

Qui a répondu à l’enquête de consultation ? – © Ville de Limoges

Cette mesure va donc apporter un nouveau souffle au centre-ville commerçant de Limoges, en créant une large zone piétonne de la Place de la Motte à la Place de la République. Elle devra bien sûr s’accompagner d’un ajustement optimal des possibilités de circulation et de stationnement, des accès pour les riverains, les professionnels et les personnes à mobilité réduite ainsi que des travaux d’aménagement et de design. Des ateliers seront organisés durant l’automne avec les commerçants et les riverains, en collaboration avec le CCI, pour évaluer les ajustements nécessaires à la vie quotidienne de chacun.

Nouvelle Place de la République, la 2ème phase est terminée, place à la 3ème…

Présenté en 2017 et initialement prévu pour s’achever en 2020, le projet de nouvelle Place de la République a accusé du retard, en raison du confinement et des aléas de travaux, mais la deuxième phase s’est achevée cette été avec la finalisation des travaux de rénovation de la place Fournier. Et ça ne devrait pas s’arrêter là…

Le projet d’une grande halle à côté de la place de la République © Ville de Limoges

En effet, le projet de rénovation de la place de la République comporte une 3ème phase avec la construction d’une grande halle à vocation culturelle et commerciale qui devrait abriter notamment un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine et mettre en valeur les vestiges des cryptes et de l’abbatiale Saint-Sauveur découverts sous la place entre 1968 et 2016. L’office de tourisme de Limoges devrait aussi être transféré dans le quartier pour gagner en visibilité avec un emplacement bien plus judicieux qu’actuellement. Cette dernière phase ne devrait s’achever que dans 4 à 5 ans, d’ici là les pelleteuses ont encore du travail.

Du rapport complexe des limougeauds avec leur voiture

La population de Limoges a un rapport complexe avec l’aménagement de sa ville : elle veut des améliorations mais pas trop de changement, elle affectionne la voiture mais ne supporte pas les bouchons, elle s’émeut lorsqu’un commerce du centre-ville ferme mais préfère aller à Family Village parce qu’on peut se garer facilement. Les transports en commun c’est bien, mais pour les autres…

Difficile donc de satisfaire tout le monde dans ces conditions, et même si il n’y a sûrement pas que des choix heureux dans les décisions prises ces dernières années, elles semblent au moins aller dans le sens des grandes tendances de l’aménagement urbain des villes plus dynamiques, attractives socialement et économiquement.

A Rennes, Nantes, Lyon ou Grenoble, on ne prend presque plus sa voiture individuelle car il y’a trop de monde. Et pourtant, les centres de ces villes sont très animés et la jeune population y trouve son compte, cherche à s’y installer et contribue à la bonne dynamique démographique de la ville. Conduire dans une ville fantôme ou marcher dans un ville vivante, il semblait donc qu’il faille choisir !

Pour toutes les informations sur le projet autour de la Place de la République, vous pouvez consulter le site dédié placerepublique.limoges.fr.

Source : ville de Limoges

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles