10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

Fermeture définitive pour la médiathèque d’Ussel en raison d’infiltration d’eau

Fermée temporairement suite à la visite de la commission de sécurité, en raison d’une panne d’alarme incendie, la médiathèque d’Ussel ne rouvrira donc jamais ses portes au public. Un grave problème d’infiltration d’eau dans les murs condamne le bâtiment, à défaut d’engager des travaux dispendieux, à la destruction après seulement 22 ans d’existence.

Si le feu est le principal ennemi des livres et des bibliothèques, c’est l’eau qui aura eu raison de celle d’Ussel. Construite au début des années 2000, la médiathèque de la sous-préfecture corrézienne n’aura pas duré bien longtemps car le bâtiment vient d’être interdit au public en raison de grave infiltration d’eau dans les murs.

Inaugurée en 2001, elle a été construite selon les plans de l’architecte André Jalicon qui avait proposé une toiture originale en forme de « livre ouvert », pour ajouter du symbolique à l’aspect esthétique du bâtiment. Le problème c’est que, sous les pluies abondantes qui arrosent la Haute-Corrèze, cette toiture s’est avérée insuffisamment étanche et que l’eau s’est infiltrée profondément dans les murs fragilisant l’ensemble de la structure.

Le problème est pressenti depuis quelques temps déjà, d’importants travaux de rénovation avaient été annoncés l’an dernier pour une réalisation cette année. Mais le mal semble trop profond et c’est donc une destruction qui est maintenant à l’ordre du jour. Un joli gâchis pour un bâtiment qui avait coûté 11 millions de francs (≈1.7 millions d’€), qui s’est aussi avéré être un gouffre énergétique et n’aura donc duré que 22 ans sur un territoire où les longères en granit de plus de 200 ans tiennent encore bien debout.

Déplacement, reconstruction et… pochettes surprise

En attendant d’en savoir plus sur les chantiers à venir, la médiathèque d’Ussel va déménager dans un lieu et pour une durée qui restent pour l’instant indéterminés. La médiathèque d’Ussel est gérée par Haute Corrèze Communauté et les usagers peuvent donc se reporter sur l’antenne de Meymac (à 18 km) mais ils peuvent aussi aller récupérer une « pochette surprise » concoctée par l’équipe de la médiathèque et mise à disposition dans un commerce à proximité du bâtiment désormais fermé.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles