12.5 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

4 nouvelles brigades de gendarmerie vont voir le jour en Limousin

Après avoir réouvert 5 sous-préfectures au début de l’automne dernier, le président de la République a annoncé hier l’implantation de 238 brigades de gendarmerie. Pour le Limousin, c’est 4 nouvelles brigades qui vont prochainement voir le jour.

Nicolas Sarkozy, bien qu’il ait fait campagne sur la sécurité, avait entamé le désengagement de la gendarmerie dans bon nombre de territoires et, entre 2007 et 2016, c’est plus de 500 brigades de gendarmerie qui ont disparu dans l’Hexagone. Alors que les citoyens des zones rurales se sentent parfois délaissés par l’État, le président de la République a donc annoncé, hier depuis le Lot-et-Garonne, la création de 238 brigades de gendarmerie.

De nombreux maires avaient « postulé » pour demander l’installation d’une brigade sur leur commune et le chef de l’État a essayé de répartir ses nouvelles implantations sur l’ensemble des départements. Si certains départements vont voir l’arrivée de 5 brigades, le Limousin se voit attribuer 4 brigades sur les 3 départements :

  • 1 brigade mobile à Boisseuil,
  • 1 brigade mobile à Bugeat,
  • 1 brigade mobile à Guéret,
  • 1 brigade fixe à Malemort.

A ce jour, la Haute-Vienne compte 24 brigades et 413 gendarmes, la Corrèze en compte 415 répartis sur 28 brigades et la Creuse dispose de 24 brigades. Les nouvelles créations ne vont donc pas beaucoup changer la donne mais, après des années de diminution des effectifs, la nouvelle a été bien accueillie par les édiles locaux qui se réjouissent de disposer de quelques renforts de proximité.

Espérons qu’après la sécurité, le chef de l’État s’attaque rapidement à la santé et annonce prochainement l’arrivée de « bataillons » de médecins dans les déserts médicaux ruraux…

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles