2.2 C
Région Limousin
jeudi 18 avril 2024

Plans de viabilité hivernale : l’entretien de 35 000 kilomètres de routes face à la neige et au verglas en Limousin

Alors que la première vague de froid est arrivée sur le Limousin, un épisode de pluies verglaçantes imprévu a fortement perturbé la circulation en Haute-Corrèze et sur le plateau de Millevaches hier matin. L’occasion pour nous de revenir sur l’organisation des différents services en charge de l’entretien de la voirie et sur les plans de viabilité hivernale mis en place pour les coordonner.

Il ne faisait pas bon circuler sur les routes du plateau de Millevaches et de la Haute-Corrèze hier matin car des pluies verglaçantes soudaines avaient transformé l’asphalte en véritable patinoire, occasionnant de nombreux accidents dont l’un aura malheureusement coûté la vie à une jeune conductrice de 21 ans aux environs d’Ussel. Météo France n’avait pas prévu ce premier épisode de verglas de l’année, qui a aussi pris au dépourvu les services d’entretien, et malgré les mises en garde tardives, de nombreux automobilistes se sont trouvés dans une situation périlleuse au moment de se rendre au travail.

Ce n’est heureusement pas souvent le cas et il faut bien avouer que sans le travail nocturne des centaines d’agents qui veillent pour entretenir les voies de circulation, nos déplacements hivernaux seraient bien plus compliqués voire impossibles. Et ce n’est pas une mince affaire, car à eux trois les départements limousins cumulent plus de 35 000 kilomètres de route¹ :

  • 387 kilomètres d’autoroutes :
    • 279 km d’autoroute publique (A20),
    • 108 kilomètres d’autoroute privés (A89),
  • 257 kilomètres de routes nationales,
  • 13 147 kilomètres de routes départementales,
  • 22 148 kilomètres de voies communales.

Le plan de viabilité hivernal, outil de coordination essentiel

La responsabilité de l’entretien est donc partagée entre les différentes collectivités selon le type de route :

  • l’Etat via la DIR Centre-Ouest pour l’autoroute A20 et les routes nationales,
  • Vinci Autoroute pour l’A89,
  • les services « Routes & Transports » des départements pour les routes départementales,
  • les communes et communautés d’agglomération pour les voies communales.

Du 13 novembre 2023 au 18 mars 2024, l’action des différents services est coordonnée pour garantir un retour à la normale aussi rapide que possible dans les cas d’épisodes climatiques exceptionnels comme la neige, le verglas ou la tempête. Chaque structure établit un plan de viabilité hivernale qui définit les rôles de chacun, les moyens nécessaires et priorise l’ordre de remise en état des voies selon leur importance pour le retour à la fluidité du trafic global.

Si la DIRCO dispose de son propre « Dossier d’Organisation de la Viabilité Hivernale » pour les routes nationales et autoroutes, c’est la préfecture qui coordonne le plan de viabilité hivernale au niveau départemental.

L’organisation en cas de chute de neige en Haute-Vienne

1) La DIRCO s’occupe des autoroutes et routes nationales

La DIRCO dispose de « patrouilleurs » qui surveillent l’état de la chaussée sur différentes zones du réseau et peuvent en suivre l’évolution afin de déclencher au bon moment l’action des équipes d’intervention.

Afin de déneiger les 86 kilomètres d’autoroutes et les 168 kilomètres des RN 21, 141, 147 et 520 qu’elle gère sur le département de la Haute-Vienne, la DIR Centre-Ouest dispose de 6 centres d’entretien et d’intervention. Chaque centre est équipé de 1 à 4 véhicules et dispose d’un stock de plusieurs centaines de tonnes de sel. Tous les centres sont équipés d’usine à saumure qui permettent de dissoudre au préalable le sel dans l’eau et d’avoir une action instantanée sur la fonte de la neige ou de la glace.

© DIRCO

Sur l’ensemble des liaisons entre Limoges et les départements de Corrèze et de Creuse, l’objectif de la DIRCO est un retour à des conditions de circulation normale dans les 4 h en cas de neige et dans les 2 heures en cas de verglas, et ce de jour comme de nuit.

2) Le département s’occupe de ses 4000 kilomètres de routes départementales

Avec plus de 4000 kilomètres de voies à entretenir, le département a un travail colossal pour remettre en état de circulation l’ensemble de son réseau routier. Pour pouvoir rationaliser ses multiples interventions, le Département de la Haute-Vienne a classé ses voies en deux catégories : le réseau principal et le réseau secondaire.

En catégorie 1, on trouve 1500 kilomètres de routes principales qui sont traitées en priorité. Il s’agit des principaux axes économiques en direction de Limoges et des liaisons avec les différents chefs-lieux de cantons. Il est fait en sorte qu’aucun point du département ne se trouve à plus de 10 kilomètres de ce réseau ou d’un axe entretenu par la DIRCO.

Il existe 2 niveaux de priorité dans le réseau principal qui classent les tronçons en fonction de leur ordre de traitement par les antennes techniques du département. Quand le réseau principal est à nouveau fonctionnel et que les véhicules d’entretien peuvent être réaffectés, c’est au tour du réseau secondaire d’être dégagé. Hors situation exceptionnelle, l’ensemble du réseau est à nouveau praticable en 48 heures.

Voici la carte des circuits du service hivernal et leur catégorie en Haute-Vienne :

  • Vous pouvez cliquer sur la carte pour l’agrandir
Les circuits d’intervention du service hivernal en Haute-Vienne © Département de la Haute-Vienne

Si vous souhaitez consulter les cartes des réseaux d’intervention prioritaires en cas de neige ou de verglas sur le département de la Corrèze, c’est par là.

3) Les communes et communautés d’agglomérations priorisent aussi les déneigements et s’appuient sur les ressources les plus locales

Si elle met à disposition des ressources matérielles, Limoges Métropole s’appuient sur les services communaux pour dégager les voies de chacune des communes. Elle se charge en revanche de déneiger la ville et ses abords, en direction du Palais-sur-Vienne et de Condat-sur-Vienne. Pendant toute la période hivernale, une équipe de 15 agents assurent chaque nuit une astreinte et tous les agents de la propreté urbaine et de la maintenance de la voirie sont mobilisés en journée.

Comme le département, la communauté d’agglomération a classé ses axes en 2 catégories : prioritaires et secondaires. La première compte 266 kilomètres de voies et regroupe :

  • les 2 tronçons du boulevard extérieur,
  • l’accès aux CHU et aux cliniques,
  • l’entrée Nord de Limoges par la rue Aristide Briand,
  • l’entrée Nord de Limoges par la rue de Bellac,
  • l’entrée Ouest de Limoges par Condat-sur-Vienne,
  • les accès entre le boulevard extérieur et le centre-ville

Les 136 kilomètres du réseau secondaire sont ensuite déneigés dès qu’il est possible d’y affecter des engins et du personnel…

Pour tout savoir sur le plan de la DIRCO, vous pouvez télécharger la brochure explicative et pour en savoir plus sur le « plan de Viabilité Hivernale 2023-2024 » de la Haute-Vienne, vous pouvez consulter le site de la préfecture.

La responsabilité des usagers selon les conditions

Si le travail des agents d’entretien est essentiel pour maintenir les axes de circulation dans un état praticable, il est aussi de la responsabilité des usagers d’adapter leur conduite et de différer leurs déplacements en attendant si besoin le retour à la normale.

Voici les principales recommandations selon les différentes conditions hivernales :

  • En condition normale :
    • rester prudent et vigilant.
  • En condition délicate (risques localisés) :
    • rester particulièrement prudent et rouler à vitesse réduite,
    • anticiper pour limiter les freinages,
    • équipements spéciaux conseillés.
  • En condition difficile (dangers étendus et risques de blocages) :
    • adopter une allure très réduite,
    • équipements spéciaux recommandés,
    • ne pas doubler un véhicule bloqué sans certitude de libérer la voie de dépassement.
  • En condition impraticable (situation exceptionnelle, accidents, blocage) :
    • ne pas partir,
    • dégager la chaussée et se garer le plus possible sur le bas côté,
    • ne pas abandonner le véhicule sans être sûr de pouvoir atteindre un abri.

D’une manière générale : avoir les bons réflexes !

Pour accéder au trafic en temps réel et préparez vos déplacements pendant l’hiver, n’hésitez pas à demander l’avis de Bison Fûté !

¹ Chiffres 2017, source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles