3.4 C
Région Limousin
dimanche 25 février 2024

Découvrez le « Beaublanc du futur » grâce à une vidéo immersive !

La ville de Limoges vient de dévoiler une très belle vidéo immersive de son projet de transformation du Palais des Sports de Beaublanc. Objectif séduction pour un projet de très grande ampleur qui va coûter la bagatelle de 49 millions d’euros et dont les travaux devraient durer jusqu’en 2028.

Les images valent bien souvent mieux qu’un long discours alors la ville de Limoges a très bien fait les choses pour présenter de la manière la plus limpide possible ce qui se trame derrière son grand projet de transformation du Palais des Sports de Beaublanc. La vidéo dévoilée hier sur les réseaux sociaux vous embarque donc dans une visite immersive des installations telles qu’elles devraient se présenter une fois les grands travaux achevés.

Le projet englobe la rénovation du Palais des Sports actuel, la création de 2 nouvelles salles (une salle multi-sports de 3250 places et un « double-plateau ») avec un objectif de grande modularité pour pouvoir accueillir aussi bien du basketball que du handball, du tennis ou  n’importe quel autre sport en salle. Le projet inclut aussi la création d’une brasserie donnant directement sur le boulevard, de deux centres de formation, de bureaux, d’un auditorium,  de 5 salons réceptifs, de 14 nouvelles loges VIP etc…

© Ville de Limoges

L’objectif est de transformer Beaublanc en espace multi-fonctions permettant de multiplier les utilisations possibles et de diversifier les sources de revenus. C’est aussi une occasion de mettre l’antique Palais des Sports « à la page » sur le plan environnemental grâce à 1300 m² de panneaux photovoltaïques, de bien meilleures performances thermiques, un système de récupération des eaux pluviales et de nouveaux espaces végétalisés…

Pour découvrir le projet en images

La vidéo fait sans aucun doute son petit effet et nous ferait presque oublier le « bourbier » dans lequel se trouve actuellement le club phare de Limoges… Espérons que les choses se seront arrangées d’ici à 2028 et que le CSP aura trouvé la voie de la pérennité pour que ce projet ne devienne pas un « éléphant blanc » qui pèsera longtemps sur les finances locales.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles