10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

Élections européennes : les grandes lignes des votes en Limousin, avec les législatives en ligne de mire…

Les résultats des élections européennes et l’annonce de la dissolution de l’assemblée vont bousculer l’agenda démocratique. Nous nous sommes intéressés aux grandes lignes du vote en Limousin pour voir quelles sont les forces en présence dans chaque département en vue des élections législatives à venir…

Si le ton de la campagne française de ces élections européennes de 2024 pouvaient laisser pressentir un vote plus accès sur l’actualité politique nationale que sur les grands desseins de l’Union Européenne, personne n’avait vu venir l’annonce inattendue du Président de la République et la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Clairement désavoué par ce scrutin pourtant supra-national, Emmanuel Macron a décidé de chambouler l’agenda démocratique et d’appeler de nouveau les français aux urnes pour des élections législatives qui revêtent cependant un caractère beaucoup plus local mais qui vont survenir après une campagne extrêmement courte qui pourrait ne pas rebattre tant que ça les cartes électorales.

En Limousin, les 6 députés élus en 2022 vont donc devoir repasser par le vote pour tenter de conserver leur siège. Rien ne dit que les électeurs dupliqueront à l’identique leurs votes des européennes, mais l’analyse des grandes lignes de suffrages exprimés hier peut néanmoins nous donner une certaine tendance sur le niveau de « raz-le-bol » et d’envie de changement dans les trois départements…

Les grandes lignes du résultats des européennes

Nous ne nous lancerons pas dans une n-ième analyse des résultats nationaux mais afin de pouvoir comparer les dynamiques locales (ci-après) aux tendances nationales, nous avons groupé les résultats obtenus par les grandes forces politiques en présence :

  • Gauche : Union de la gauche, la France Insoumise, Europe Écologie, Parti Communiste et les autres 8 listes de la « nuance gauche », dont les résultats sont marginaux…
  • Majorité présidentielle : Ensemble
  • Divers droite : Les Républicains et Alliance Rurale
  • Extrême droite : Rassemblement national, Reconquête et les deux autres listes de la « nuance extrême droite »

Les grandes lignes dans le département de la Corrèze

Le département de la Corrèze peut s’enorgueillir d’avoir donné, au cours des 30 dernières années, deux présidents de la République à la France. Parfois considérée comme un bastion de droite, depuis les années Chirac, la Corrèze change pourtant de manière assez régulière de couleur politique principale.

Comme partout, les résultats sont sans appel et l’extrême droite y arrive en tête en réalisant un score dans la moyenne nationale. Si la gauche est un peu en deçà de son niveau national, la droite résiste un peu mieux qu’ailleurs, grâce au 5% réalisé par Alliance Rurale.


Les députés actuels, Francis Dubois et Frédérique Meunier, issus des Républicains semblent donc en péril même si leur ancrage local pourraient pourtant les préserver du vote-sanction.

Les grandes lignes dans le département de la Creuse

A la différence de leurs voisins, les électeurs creusois ont clairement placé l’extrême droite en tête à un niveau bien supérieur à la moyenne nationale (près de 41%). Le département n’est pourtant pas réputé pour son insécurité ni un immigration galopante et ce résultat a donc tous les aspects d’un cri du cœur poussé par une ruralité qui se sent livrée à un déclin inexorable…

Du fait de sa faible population, la Creuse ne dispose que d’une seule députée. Élue en 2022 sous la bannière de la NUPES, Catherine Couturier risque donc sa place si le vote-sanction se confirme…

Les grandes lignes dans le département de la Haute-Vienne

Département le plus à gauche du Limousin, la Haute-Vienne a elle aussi vu l’extrême droite s’imposer largement dans tout son territoire. Les divers listes de gauches y ont réalisé des scores légèrement supérieurs à la moyenne et la liste conduite par Raphaël Glucksmann y a terminé en deuxième position (17,1%)…

Manon Meunier, Damien Maudet et Stéphane Delautrette, les 3 députés actuels sont issus des rangs de la gauche et doivent donc attendre avec impatience le feu vert d’une union qui leur permettrait, en théorie, d’être reconduit en cas de « front républicain »…

 

 

source : resultats-elections.interieur.gouv.fr

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles