14.8 C
Région Limousin
samedi 13 juillet 2024

Pollution sonore : un nouveau « Plan de Prévention » et une consultation publique à venir pour Limoges Métropole

Dans le cadre de la « Directive Bruit » européenne (2022/49/CE), Limoges Métropole se doit de mettre en place son « Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement ». Le nouveau plan, élaboré suite au diagnostic et aux cartes de bruit stratégiques réalisés l’an passé, va donner lieu à une consultation publique entre le 24 juin et 6 septembre et guidera les actions publiques de réduction du bruit pour la période 2024-2029.

Parmi les pollutions intimement liées aux « joies de la modernité », la pollution sonore n’est pas forcément celle dont on parle le plus mais le bruit a pourtant bien des effets néfastes sur la santé : perturbation du sommeil, effets psycho-sociologiques, stress, voire cardiopathie ischémique dans les cas les plus graves…

Pour évaluer les niveaux de pollution sonore et réduire les impacts du bruit sur la santé des habitants, la « Directive Bruit » européenne de 2022 a été transposée dans le droit français et, depuis 2017, les agglomérations de plus de 100 000 habitants ont obligation :

  • d’évaluer l’exposition au bruit des populations et de réaliser des « cartes de bruit »,
  • d’informer les populations sur leur niveau d’exposition et les effets du bruit sur la santé,
  • de mettre en œuvre des politiques publiques pour réduire le niveau d’exposition.

L’évaluation et l’élaboration d’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement doit être renouvelé tous les 5 ans. Après une adoption tardive pour l’échéance 2018-2023, Limoges Métropole prépare donc la mise en œuvre de son « PPBE » pour la période 2024-2029.

Les cartes de bruit stratégiques de Limoges Métropole

Pour pouvoir établir un diagnostic précis de la pollution sonore liée aux infrastructures de transports (routier, ferroviaire, aérien) et aux activités bruyantes sur son territoire, Limoges Métropole a mandaté un bureau d’études acoustiques qui a donc réalisé des cartes de bruit stratégiques à l’échelle de l’agglomération limougeaude.

Ces cartes présentent les différents niveaux d’exposition au bruit lié à chacune de sources et distinguent le bruit sur 24 h (indicateur Lden) et le bruit sur la période nocturne uniquement (Ln). L’objectif est d’identifier les zones les plus problématiques et de quantifier le nombre de personnes exposées à des niveaux supérieurs aux valeurs limites pour pouvoir déterminer les actions publiques prioritaires à mettre en œuvre.

Cartes de bruit stratégiques de Limoges Métropole – Indicateur Ln © Orfea & MT Carto pour Limoges Métropole

La carte interactive permet de distinguer les différentes sources de bruit et de filtrer selon les deux indicateurs (Lden et Ln). Sur le territoire de Limoges Métropole, la pollution sonore est essentiellement liée au transport routier et s’atténue fortement sur la période nocturne. Il reste cependant des zones problématiques dans lesquelles la population est exposée à un niveau sonore supérieur à la valeur limite.

Exposition de la population de Limoges Métropole

Le cabinet Orfea a réalisé, en avril dernier, un diagnostic très complet disponible en ligne qui présente la méthode d’analyse et les statistiques d’exposition des populations. Sur son site web, Limoges Métropole présente aussi les résultats et indique que :

  • environ 11% des habitants sont exposés à des niveaux de bruits importants en journée,
  • près de 3% des habitants sont exposés à des niveaux de bruits importants sur la période nocturne,
  • 21 établissements d’enseignement et 7 établissements de santé peuvent être exposés à des niveaux supérieurs à la réglementation,
  • 13.5% de la population est impacté par des niveaux pouvant provoquer une gêne ou des troubles du sommeil
Impact sanitaire du bruit © Limoges Métropole – Voir la source

Une consultation publique sur le nouveau « PPBE »

Le diagnostic et l’élaboration des cartes de bruit stratégiques ont permis à Limoges Métropole de préparer son nouveau Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement. Sauf surprise, il devrait au moins contenir les actions identifiées lors de l’adoption du précèdent « PPBE » :

  • réduction de la vitesse à 30 km/h dans le centre-ville de Limoges,
  • développer les aménagements cyclables,
  • favoriser la marche à pied dans l’hypercentre,
  • développer l’offre de transports en commun et améliorer les performances phoniques du matériel roulant,
  • entretenir les chaussées et expérimenter de nouveaux revêtements.

Le nouveau « PPBE » concernera la période 2024-2029 et sera présenté en détail dans les jours à venir. Il donnera lieu à une consultation publique entre le 24 juin et le 6 septembre. Le dossier de consultation sera alors disponible dans toutes les mairies de l’agglomération et sur le site web de Limoges Métropole, les habitants pourront faire part de leurs remarques éventuelles sur un registre ou par courrier électronique.

Plus d’information sur limoges-metropole.fr

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles