15.9 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

« Limouzi Golden Trophee » – 1ère édition : la pression monte à deux jours de la grande finale !

L’épilogue du premier « Limouzi Golden Trophée », ce grand concours de pâtisserie amateur du Limousin lancé en décembre par le jeune pâtissier-chocolatier Dorian Pelissier, va s’écrire ce samedi 6 avril en public, place de la Motte à Limoges. A deux jours de la grande finale, la pression monte !

Qui décrochera la palme, ou plutôt la pomme, de cette première édition du « Limouzi Golden Trophée » ? Après les demi-finales, qui se sont déroulées au lycée Jean-Monnet de Limoges au début du mois de mars, ils ne sont plus que six en lice dans la première édition du grand concours de pâtisserie amateur du Limousin inventé par un émule feytiacois du célébrissime « Willy Wonka », le jeune pâtissier-chocolatier Dorian Pelissier.

Pas de ticket d’or mais un beau trophée, signé Jean-Louis Puivif, pour le Willy Wonka local © M. Parron

Dans la catégorie « Graines de Pâtissiers », c’est un jeune trio de pâtissiers qui s’est distingué autour des fourneaux et les 3 candidats encore en lice se nomment : Raphaël Ampilhac, Élie Cugnart et Firmin Rebellac . A l’inverse, dans la catégorie « Adultes », c’est les pâtissières qui sont à l’honneur puisque la finale sera 100% féminine avec Marie Vignolet, Cristelle Raflin et Aurore Desmoulins.

Le jury sera présidé par Sébastien Lagrue et composé de grands noms de la pâtisserie et de la gastronomie locale avec notamment David Boyer, Natalia Raboisson, Félix Suray, Ludovic Pacaille et Olivier Chaput.

Une grande fête de la pâtisserie devant les Halles Centrales

S’il y aura bien sûr les deux finales, ce samedi 6 avril sera une véritable fête de la pâtisserie sur la Place de la Motte, devant les Halles Centrales de Limoges avec des démonstrations techniques par des artisans de renom (Serge Granger – MOF Chocolatier confiseur, Yannick Maurie – champion du monde de sucre artistique, etc…), des concours ouverts aux apprentis du LEM Jean Monnet de Limoges et de l’EIMCL 13 Vents de Tulle, des animations, des stands.

Les horaires des finales en public :

  • pour la catégorie « Graines de Pâtissiers » : début à 9h30 et délibération du jury à 12h.
  • pour la catégorie « Adultes » : début de la finale à 13h30 et délibération du jury à 16h30

Les vainqueurs de chaque catégorie remporteront un exemplaire du fameux trophée en forme de pomme créé par le porcelainier Jean-Louis Puivif.

Entretien avec Marie Vignolet, finaliste de cette 1ère édition

En attendant ce rendez-vous, nous avons pu échangé avec l’une des futures finalistes, Marie Vignolet, qui, comme tous les autres participants, prend ce concours très au sérieux avec un beau projet de reconversion professionnelle en perspective.

Pourquoi participer à ce concours ?

« D’abord pour sortir de ma zone de confort : j’avais besoin de relever un défi. Ensuite parce que j’envisage de passer le CAP pâtisserie en 2025. Ce concours me permet de progresser, de me mettre en situation d’examen, de tester mes capacités à rester calme et de découvrir le matériel professionnel. Et, qui sait, peut-être que cela me permettra de trouver un deuxième stage pour cet été. »

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

« Le plus dur pour moi, c’est de choisir la recette parfaite pour chaque épreuve. À chaque fois, c’est un vrai défi. Je n’ai pas beaucoup de temps libre et je fais beaucoup de tests pour associer au mieux des saveurs que je n’ai pas forcément l’habitude d’utiliser. Je travaille aussi beaucoup pour apprendre les techniques. C’était le cas pour la demi-finale dont le thème était la pâte à choux : je n’en avais fait que deux fois auparavant et ce n’était pas spécialement réussi.

Grâce à mon travail, le concours s’est bien passé, dans le temps imparti et malgré l’utilisation des fours et de la cellule de refroidissement rapide que je ne maitrise pas vraiment. Ces difficultés m’ont permis de beaucoup progresser en peu de temps. »

Marie Vignolet lors des épreuves qualificatives © Limouzi Golden Trophee

Quelle est l’ambiance durant les épreuves ?

« Nous sommes très bien entourées et, malgré le stress, c’est un réel un plaisir d’être soutenue, valorisée et guidée par les membres de l’association et du jury. Je suis vraiment ravie d’avoir osé m’inscrire, même si, depuis janvier, j’ai l’impression de ne vivre qu’en mode pâtisserie (rires). C’est une très belle expérience, tout est fait pour qu’on se sente bien et pour nous faciliter la vie. Dorian Pelissier, le président de l’association, se montre vraiment très disponible malgré son emploi du temps surchargé.

Dès le début de l’aventure, nous nous sommes bien entendus dans le groupe de participants. Je n’ai pas senti de rivalité, j’ai rencontré des personnes adorables et je suis ravie de faire équipe avec l’une d’entre elles pour la finale. C’est une histoire de pâtisserie, certes, mais aussi une riche aventure humaine. »

Pouvez-vous nous parler de votre projet professionnel ?

« Je suis infirmière depuis pas loin de 20 ans et, depuis quelque temps, j’ai envie de découvrir autre chose, de prendre soin des autres différemment, d’une manière plus positive et plus épanouissante. J’ai trouvé comment assembler toutes mes compétences et mes passions pour en faire un travail à mon image au travers du projet d’ouverture d’un salon de thé très spécial (mais c’est encore un secret !) où les clients pourront trouver de délicieuses pâtisseries. C’est pour réaliser ce projet que je vais passer le CAP pâtisserie. »

 

Pour retrouver le programme complet de cette journée de clôture de la première édition du « Limouzi Golden Trophee », rendez-vous sur la page facebook et pour plus d’informations, allez faire un tour sur le site officiel.

Yanic De Borie
Yanic De Borie
Correspondant Actus Limousin

A la une

Plus d'articles