12.5 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

Suppression de la liaison aérienne entre Limoges et Paris, une décision éco-logique

La ligne aérienne entre Limoges et Paris s’arrêtera à partir du 4 Mars prochain. En raison d’une fréquentation trop faible, le Syndicat Mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde (SMALB) a décidé de refuser la nouvelle proposition de la société Chalair jugée trop chère.

Exploitée jusqu’alors par la société Chalair, la liaison aérienne entre Limoges et Paris coûtait déjà la bagatelle de 1.6 millions € / an de subventions aux collectivités. En 4 ans, cette ligne de service public aura coûté quelques 10 millions d’euros aux contribuables entre les 7.1 M€ injectés par le SMALB et les 3 M€ financés par l’État. Et le bilan en terme de fréquentation n’est pas brillant puisqu’on relevait dernièrement une moyenne de 5 passagers par vol !

A l’heure des renégociations avec Chalair, et en raison d’une offre revue à la hausse par le prestataire, à 12 millions d’euros par an, le Syndicat Mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde a décidé de ne pas accepter l’offre de la compagnie normande et la liaison sera donc suspendue à compter du 4 Mars 2023. Une décision qui semble logique tant sur le plan économique qu’écologique en sachant que le Sénat a voté la suppression des lignes intérieures quand il existe une alternative en train de moins de 2h30…

A l’heure où le bilan carbone des différents modes de transports est parfaitement connus, il est évident que le train est la solution la plus écologique pour relier rapidement Paris depuis Limoges. La rénovation de la ligne POLT est encore au cœur des débats entre les élus locaux et le gouvernement mais pour rappel, l’objectif annoncé, après les travaux, est de 2h40 entre Limoges et la capitale, soit 10 minutes de moins qu’au début des années 70.

Un temps de trajet potentiel qui confirme un peu plus le manque d’intérêt à maintenir une liaison aérienne aussi coûteuse en denier comme en carbone. Mais il faudrait pour cela que les travaux de modernisation de la ligne POLT soient effectivement réalisés. Des chantiers sont déjà prévus pour les mois à venir et la ligne sera suspendue pendant 5 week-ends cette année : Pâques, 8 Mai, Pont de l’Ascension, Pentecôte et les 25-26 Novembre.

La liaison aérienne entre Limoges et Lyon, plus fréquentée, est quant à elle maintenue pour la période 2023-2027. Tant que le projet de remise en route du Lyon-Bordeaux porté par Railcoop est à l’arrêt, les collectivités et l’État ont donc accepté de mettre la main au portefeuille pour continuer à subventionner cette ligne empruntée par plus de 10000 passagers par an.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles