21.4 C
Région Limousin
samedi 13 juillet 2024

Limoges va recycler 1 million de litres d’eau des piscines municipales pour arroser les espaces à verts

A l’heure de vidanger deux des piscines municipales pour y réaliser des travaux de maintenance, la ville de Limoges a décidé de tenter une expérience qui semble pleine de bon sens : réutiliser l’eau des piscines, débarrassée de son chlore, pour arroser les espaces verts.

Limoges n’est pas connue pour être la ville la plus « écolo » de France mais force est de constater que la Métropole de Limoges est plutôt à la pointe de l’innovation en matière de gestion des ressources naturelles. Après les projets de valorisation des déchets pour créer de la chaleur ou fabriquer du bio-carburant, c’est aux économies d’eau que s’attèle la capitale limousine en recyclant l’eau des piscines municipales pour arroser les espaces verts.

1 million de litres d’eau réutilisables après évaporation du chlore

Chaque année pendant l’été, certains bassins d’hiver des piscines municipales sont vidangés pour pouvoir y réaliser des travaux de maintenance. En 2022, la piscine des Casseaux et le bassin couvert du Beaublanc, soit 1 million de litres d’eau, vont être mis à sec. Au lieu d’aller rejoindre les égouts comme auparavant, l’eau va être re-utilisée pour arroser le golf municipal de Saint-Lazare, le parc des sports et les espaces verts.

Mais le chlore des piscines c’est pas très bon pour les végétaux non ? Non, mais il s’évapore naturellement et sans nouvelle adjonction, il devrait mettre une dizaine de jours à disparaitre complètement de l’eau des deux piscines limougeaudes. Les équipes de la ville contrôlent le niveau de chlore dans l’eau et quand il sera à 0, l’eau sera pompée par des camions-citernes et transportée vers les sites de re-utilisation.

Un large déploiement en prévision si l’expérience est concluante

Si l’expérience est concluante, la ville de Limoges réfléchit à mettre en place des moyens techniques supplémentaires pour systématiser cette pratique et envisage aussi de réutiliser la glace de la patinoire Olympique de Limoges soit environ 40 000 litres d’eau.

On espère que cette initiative sera concluante car si tel est le cas, elle devrait inspirer d’autres municipalités à réutiliser les grandes quantités d’eau perdues à l’occasion des vidanges des piscines. En cette année 2022 où les alertes « sécheresse » ont été particulièrement précoces, la mise en place d’économies massives de la ressource en eau semble plus nécessaire que jamais.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles