22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

Mutualisation du traitement des déchets entre la Haute-Vienne et la Creuse : la concertation se met en place

Le projet de création d’une nouvelle Unité de Valorisation Énergétique des déchets mutualisée entre la Haute-Vienne et une partie de la Creuse avance. L’entente communale vient d’annoncer le déroulé de la concertation préalable qui permettra aux habitants de s’informer et de débattre de certains aspects du projet avec les différentes parties prenantes.

Une entente communale formée par Limoges Métropole, le SYDED 87 et Evolis 23, a été créée en 2020 pour réfléchir globalement au traitement des déchets sur une large zone couvrant l’intégralité du département de la Haute-Vienne et près d’un tiers de la Creuse.

Comme évoqué dans notre article sur les projets de Limoges Métropole concernant le traitement des déchets, cet entente réfléchit à la création d’un Unité de Valorisation Énergétique mutualisée qui permettrait de remplacer les centres de traitement actuels et de disposer à horizon 2030 d’un équipement unique, plus performant et plus pérenne.

Le périmètre de la zone concernée par le projet – © avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr

Sur la zone concernée, c’est quelques 85 000 tonnes de déchets non-recyclable, produits par un peu plus de 430 000 habitants, qui sont à valoriser. Certaines communes de Creuse ont par ailleurs fait part de leur souhait de rejoindre Evolis 23 et l’entente table sur un volume potentiel de déchets à traiter de l’ordre de 100 000 tonnes à horizon 2030.

Une nouvelle UVE plus performante, 4 lieux d’implantation envisagés

S’il n’y a pas grand chose d’utile à récupérer dans les ordures ménagères, il est toutefois possible d’en tirer de l’énergie. La combustion des déchets dans un incinérateur permet de fournir la chaleur nécessaire au fonctionnement d’une chaudière qui produit de la vapeur d’eau en grande quantité. Transportée dans les réseaux de chaleur, cette vapeur d’eau permet alors d’alimenter en eau chaude (et donc en chauffage) un grand nombre de logements. Mieux encore, les nouvelles unités permettent aussi la production de dihydrogène qui peut ensuite servir de carburant à des véhicules adaptés ou être utilisé pour produire de l’électricité « à la demande ».

Le schéma de l’UVE envisagée dans le cadre du projet – © avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr

L’Unité de Valorisation Énergétique envisagée dans le cadre du projet aurait donc la capacité suffisante pour traiter les quelques 100 000 tonnes annuelles de déchets produits sur la zone de l’entente communale et disposerait d’une puissance maximale de 24 MW pour produire de la chaleur, permettant une économie de plus de 14 000 tonnes de CO2 par an.

A l’heure actuelle, 4 lieux sont envisagés pour l’implantation de la nouvelle « UVE » :

  • A la place de l’actuelle Centrale Énergie Déchets de Limoges Beaubreuil
  • A la place de l’actuel Centre de recyclage de Beaune-les-Mines
  • A Angernaud, au Palais sur Vienne
  • Dans la zone Nord de Limoges, Rue Giffard

La Centrale Énergie Déchets de Beaubreuil présente l’avantage d’offrir déjà une connexion simplifiée aux réseaux de chaleur existants et parait pour l’instant le site d’implantation le plus approprié et priorisé par les porteurs du projet.

Une concertation préalable entre le 15 Septembre et le 20 Octobre 2022

Les membres de l’entente communale ont souhaité organiser une concertation préalable à la mise en œuvre ce projet. Encadrée par la Commission Nationale du Débat Public, cette phase participative a pour objectif de permettre aux habitants, aux élus et aux professionnels qui seront impactés par ce projet de débattre :

  • Des objectifs et caractéristiques du projet, et de l’opportunité qu’il représente
  • Des enjeux socio-économiques et de leurs impacts sur l’environnement et l’aménagement du territoire
  • Des solutions alternatives potentielles, y compris l’abandon du projet
  • De l’information et de la participation du public après la concertation

Du 15 Septembre au 20 Octobre 2022 c’est donc une douzaine de réunions, ateliers et rencontres qui vont être organisées dans différentes communes de Haute-Vienne et de Creuse. La concertation est ouverte à tous et toutes mais une inscription préalable et nécessaire. Un site internet dédié au projet a été créé, il regroupe toutes les informations disponibles sur le projet, les modalités de la concertation préalable et les dates des différentes réunions publiques.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles