10.2 C
Région Limousin
samedi 15 juin 2024

Quand la Coordination Rurale balance du fumier sur le congrès de la Confédération Paysanne…

Alors que le syndicat agricole « La Confédération paysanne » organise son congrès national cette semaine à Vicq-sur-Breuilh, la « Coordination rurale » a souhaité la bienvenue aux confédérés à sa manière : en déversant du fumier sur le chemin d’accès au domaine de Condat où se tient le congrès du 25 au 27 Avril.

Du 25 au 27 Avril, la Confédération Paysanne, le 4ème syndicat agricole avec une dizaine de milliers de membres, organise son congrès national à Vicq-sur-Breuilh. On y attend quelques 400 agriculteurs venus de toute la France pour réfléchir aux projets du syndicat pour les années à venir. Apparentée à la gauche de l’échiquier politique, la Confédération paysanne défend une « agriculture paysanne », composée essentiellement de petites exploitations, et qui intègre les dimensions sociales, agronomiques et plus que jamais environnementales des activités agricoles…

C’est le seul syndicat agricole qui s’est positionné contre les « bassines » et qui, sans remettre en cause les besoins d’irrigation, demande un « partage démocratique » de la ressource en eau par le biais de quotas et d’une priorisation en fonction des productions, avec notamment une priorité au maraichage, à l’arboriculture et à l’élevage.

© Confédération paysanne

La Coordination Rurale 87 ne veut pas de « zadistes » et déverse du fumier au congrès

Parfois associée à l’autre côté de l’échiquier politique, bien qu’elle refuse toute affiliation politique, la Coordination rurale est le 3ème syndicat agricole français avec une quinzaine de milliers de membres. Si elle annonce défendre tous les agriculteurs, la « CR » défend avant tout une agriculture professionnelle et majoritairement conventionnelle, même si elle est à priori ouverte à tous et même aux producteurs en « bio ».

La communication de la Coordination Rurale oscille entre des messages rassembleurs tel « Tous unis » ou « Agriculteurs responsables » et des injonctions bien moins pacifistes avec ces messages sur de grandes affiches : « Respecte les paysans ou fous le camp ! » ou « Foutez-nous la paix, laissez-nous travailler ! ». Mais la goutte qui semble faire déborder le vase de la « CR », et surtout celui de la section locale de Haute-Vienne, c’est le sujet de l’eau et des bassines dans un département qui, rappelons-le, n’est pas concerné par ce genre d’équipement…

© Coordination rurale

Quelques semaines après avoir lâché des ragondins et autres animaux pour perturber la projection d’un film « Julien, le marais et la libellule » à Limoges, la « CR 87 » vient de faire un nouveau coup d’éclat en déversant, en pleine nuit, du fumier sur le chemin d’accès à l’exploitation qui accueille le congrès de la Confédération Paysanne à Vicq-sur-Breuilh.

Plus que l’action en elle-même – il serait tout de même étonnant que des paysans soient vraiment dérangés par du fumier – c’est le message qui a accompagné la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux qui interpelle.

Plus que la défense de tous les agriculteurs et d’une liberté de travailler comme bon leur semblent, les membres de la « CR87 » donnent surtout l’impression d’avoir une sacrée dent contre tout ceux qui ne verraient pas les choses comme eux aux premiers rangs desquels les « écolos », les « zadistes » et plus globalement contre toute personne qui se questionne face au changement climatique et cherche comment anticiper les mutations à venir dans les activités agricoles.

Alors que nos voisins espagnols, producteurs #1 de fruits et légumes en Europe, sont déjà confrontés à une canicule historique par sa précocité et que la question du manque d’eau potable se pose déjà, il semble effectivement primordial pour un syndicat « d’agriculteurs responsables » d’aller fa*** ch*** 400 agriculteurs d’un autre syndicat qui s’apprêtent à réfléchir sur leur façon à eux d’appréhender les années à venir…

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles