3.4 C
Région Limousin
samedi 24 février 2024

3 points pour calmer la crise au CSP et les doutes chez les Diablesses, deux victoires cruciales au bout du suspens !

Dans la tourmente, les joueurs du CSP Limoges ont montré qu’ils avaient de l’amour pour leur maillot en arrachant une victoire épique face à Roanne dans un Beaublanc partagé entre amour et haine… De leur côté, les Diablesses ont remporté une victoire cruciale face à Reims et retrouvent l’espoir dans leur course au maintien.

On peut dire ce qu’on veut mais suivre le CSP Limoges c’est autant du sport que du théâtre ! Après une nouvelle semaine « tragi-comique » côté administratif qui aura vu le départ d’Illias Kantzouris, « cédé » pour 50 k€ à l’Hapoel Jerusalem, et l’annonce du retour surprise de Jean-Marc Dupraz, que le staff sportif a appris via les réseaux sociaux, on se demandait bien dans quel état d’esprit pourraient bien être ceux qui semblent encore s’intéresser aux aspects sportifs du club, c’est à dire les supporters et les joueurs.

Côté supporters, on en avait gros sur cœur et on ne s’est pas privé de le faire savoir avec de  nombreux sifflets et des banderoles (« direction démission » ou « rendez-nous notre CSP ») agitées pendant l’avant-match… Côté joueurs, on semblait bien décidé à suivre le plan mis en place tout au long de la semaine avec le coach « intérimaire » Roman Leroy et à ne pas faire de cadeau à une équipe de Roanne qui, elle aussi, avait sûrement lu les journaux…

Et comme d’habitude à Beaublanc, le spectacle a été au épique avec un CSP qui part sur les chapeaux de roues avant de se faire dépasser, qui revient dans le match avant de reperdre complètement pied dans le 3ème quart-temps (11-24) pour être mené de 10 points à l’entrée du dernier quart-temps avant que… la magie de Beaublanc n’opère encore une fois.

Les joueurs limougeauds coachés par Romain Leroy vont réussir le quatrième quart-temps parfait et reprendre, à grand renfort de Danilo Nikolic et Tyree Appleby, les devants sur le fil, dans un Beaublanc au bord de la fusion. Et le shoot de la dernière chance de D.J Cooper qui flirte par deux fois avec le cercle n’aura que fait battre un peu plus le coeur de limougeauds exultants au coup de sifflet final après être passer par toutes les émotions.

Si l’ovation réservée aux joueurs fût à la hauteur de l’exploit, la colère et l’incompréhension n’en seront pas pour autant apaisées. Sur le plan sportif, le CSP Limoges réalise une belle opération et s’éloigne encore un peu plus de la zone de relégation pendant que sur le plan administratif, tout devient de plus en plus flou et on semble au bord de l’implosion. Deux mondes que tout semble désormais opposer entre lesquels l’avenir d’un mythe balance…

Les Diablesses arrachent une victoire cruciale pour le retour de Tiphaine Zinaï

Les Diablesses du Feytiat Basket 87 ont remporté une victoire ô combien importante samedi soir à domicile contre Champagne Basket malgré l’absence d’Emily Prugnières et de Chelsie Hall. Menées pendant la majeure partie du match (-13 à la 14ème), elles ont pourtant réussi un dernier sprint gagnant pour prendre les devants à seulement 20 secondes du terme !

Face aux problèmes que rencontraient les rémoises pour défendre sur leurs intérieures, les Diablesses s’en sont remis à leurs « grandes » qui ont fait le job avec 49 points pour le trio Mehadji-Montout-Sow. La jeune Sirine Mehadji termine « MVP du match » avec 22 points et 22 d’évaluation, après avoir ramené son équipe dans le match en infligeant un crucial « 7-0 » à 3 minutes de la fin du match. Sa compère Amali Montout, auteure d’une magnifique partie (24 d’évaluation avec 16 points et 12 rebonds) a permis aux Diablesses de repasser devant sur le fil pour décrocher une victoire (71-68) pleine d’espoir !

Dans un match pour les « grandes », Amali Montout a livré une très grosse partie ! © Loic Breilloux via Feytiat Basket 87

Le retour sur le parquet de Tiphaine Zinaï pour son premier match depuis plus de 6 mois semble avoir eu un impact positif et ce 5ème succès de la saison permet aux Diablesses de sortir de la zone rouge pour remonter à la 9ème, laissant l’un des deux « strapontins » vers la Nationale à leurs adversaires du soir.

Il reste encore beaucoup de travail à Cyril Sicsic et ses joueuses puisque les Diablesses vont devoir gagner encore 5 matchs (sur les 10 restants) pour s’assurer de rester en LF2 la saison prochaine, mais cette victoire cruciale, symbole de la montée en puissance des jeunes « pépites » sur lesquelles le coach de Feytiat a misé sa saison pourraient bien aider les planètes à s’aligner !

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles