12.5 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

Le Limousin passe en vigilance orange canicule, double peine pour la Creuse qui passe aussi en alerte sécheresse

On s’en doutait un peu car les prévisionnistes n’étaient pas très optimistes ces dernières heures. C’est officiel, Météo France a relevé d’un cran son niveau de vigilance canicule pour les 3 départements limousins alors que 12 départements de l’Ouest, dont nos voisins de Vienne et de Charente, sont eux placés en vigilance rouge.

Créé après la canicule de 2003, le niveau de vigilance rouge vient donc d’être à nouveau prononcé (4ème fois de l’histoire de la France) pour 12 départements de la façade Atlantique et de l’Occitanie.

La carte de vigilance émise jeudi 16 Juin 2022 par Météo France

Les 3 départements limousins ont été placé « seulement » en vigilance orange pour l’instant et Méteo France prévoit des pics de température pouvant atteindre 39° ce vendredi et jusqu’à 41° localement samedi. Les records de température minimales et maximales de Juillet 2019 pourraient même être battus. La crainte d’incendies de grande ampleur est plus forte que jamais car combinés avec le manque d’eau ils pourraient être très durs à maitriser.

La plus grande prudence est de mise surtout pour les personnes fragiles, et les précautions traditionnelles en cas de fortes chaleurs (hydratation, fraicheur, repos) sont plus que jamais de rigueur. En Creuse, le niveau 3 du plan départemental canicule a été déclenché en concertation avec l’Agence Régionale de Santé.

La préfecture de la Creuse passe aussi le département en alerte sécheresse, les premières restrictions d’eau entrent en vigueur

Après avoir déclenché le niveau de vigilance sécheresse il y’a tout juste 1 mois, Virginie DARPHEUILLE, préfète de la Creuse, vient de signer l’arrêté plaçant le département en « alerte sécheresse » après avoir reçu l’avis du comité eau. Le débit des cours d’eau a diminué de manière trop importante et trop rapide dans le nord et l’est du département et les prévisions météorologiques actuelles ne laissent pas présager de précipitations suffisamment abondantes dans les jours à venir.

Ce niveau d’alerte sécheresse induit les premières restrictions des usages non prioritaires de l’eau et sont donc désormais interdits en Creuse et ce jusqu’au 31 Juillet :

  • l’irrigation et l’arrosage entre 8h et 20h
  • le lavage des voiries, terrasses, façades… hors impératif sanitaire ou travaux en cours
  • le remplissage des piscines et des bassins d’agrément
  • l’alimentation des fontaines en circuit ouvert

Un appel à la conscience citoyenne est aussi lancé pour préserver au maximum la ressource en eau afin de pouvoir garantir un approvisionnement équitable en eau potable dans les semaines à venir.

Il y’a fort à parier que la Haute-Vienne pourrait suivre le même chemin dans les jours à venir comme cela a été le cas pour le déclenchement du niveau de vigilance sécheresse dans le département.

« L’enfer vert » annulé en raison du plan canicule, d’autres événements pourraient suivre…

Victime collatérale de ce coup de chaud précoce, l’épique course à obstacles de l’Enfer Vert qui devait se tenir ce week-end à Peyrabout en Creuse et pour laquelle des centaines de participants s’étaient déjà inscrits vient d’être annulé par Creuse Oxygène en raison du plan canicule de niveau 3 déclenché par la préfecture.

Il semble effectivement plus sage de ne pas faire courir des centaines de personnes dans ces conditions même si on imagine la déception des organisateurs et des participants à seulement quelques heures du départ. D’autres événements sportifs dans les jours et semaines à venir en Creuse seront donc surement annulé en attendant un retour à des températures plus compatibles avec les efforts physiques intenses.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles