12.5 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

Abandon d’armes : à qui ramener la vieille « pétoire » de feu Mémé Paulette ?

Du 25 Novembre au 2 Décembre, les services de l’Etat organisent une opération nationale d’abandon ou d’enregistrement des armes trouvées ou héritées. Si vous souhaitez déposer ou enregistrer les armes que vous ont cédé vos aïeux, voici les lieux qui vous accueille en Limousin pendant la durée de l’opération…

Souvent héritées de l’aïeul qui chassait,  des milliers d’armes non déclarées trainent dans les greniers et les caves de France sans que leur possesseurs n’aient l’intention de les utiliser. Mais les armes ne sont pas des bibelots et encore moins des jouets, leur possession doit être enregistrée auprès du système d’information sur les armes et, en raison de leur dangerosité, elles doivent être stockées dans des conditions réglementaires strictes.

Bien conscients que de nombreux français se retrouvent, sans en avoir vraiment conscience, dans l’illégalité, le Ministère de l’Intérieur et les services de l’Etat ont lancé une opération nationale pour faciliter l’abandon ou la régularisation des armes transmises hors du cadre légal strict encadrant la vente des armes à feu. Du 25 Novembre au 2 Décembre, vous pouvez donc soit enregistrer une arme héritée soit simplement l’abandonner.

  • A noter que pendant les 8 jours de l’opération, vous êtes exempté des poursuites pour possession ou transport illégal d’armes afin de vous rendre sans risque à un point de dépôt pour y abandonner une arme
  • Si vous souhaitez faire enregistrer l’arme pour la conserver, vous n’avez pas besoin de déplacer l’arme, il vous faudra néanmoins des photos de bonnes qualité de différent éléments pour identifier l’arme (marque, modèle, fabricant, calibre…)et dans la mesure du possible son numéro de série. Durant toute la durée de l’opération, l’enregistrement est facilité et des agents vous aideront à réaliser les démarches.

Voici les lieux de collecte et d’enregistrement dans les 3 départements limousins :

En Haute-Vienne

  • Au commissariat de Limoges
  • A la gendarmerie de Bellac
  • A la gendarmerie de Rochechouart

En Corrèze

  • A la caserne de gendarmerie LOVY de Tulle
  • A la gendarmerie d’Ussel ou à la sous-préfecture d’Ussel
  • A la gendarmerie d’Allassac

En Creuse

  • Au commissariat de Guéret,
  • A la gendarmerie d’Aubusson

A noter que l’abandon d’armes est toujours possible auprès d’un commissariat mais en cas de possession ou de transport illégal, vous vous exposez à des poursuites…

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de la préfecture de votre département ou sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles