4.4 C
Région Limousin
jeudi 18 avril 2024

POLT, Railcoop, N147, BHNS… Quoi de neuf sur les projets de désenclavement ?

Train, route, bus… la question des transports est au cœur de l’actualité limousine et surtout limougeaude depuis plusieurs mois avec en filigrane le retard accumulé par des années consacrées à des projets finalement classés « sans suite ». Tour d’horizon des derniers rebondissements sur les dossiers POLT, Railcoop, N147, Bus à Haut Niveau de Service…

POLT : un investissement massif confirmé et la création d’un « comité de la ligne POLT »

Le « ras-le-bol » des usagers, chefs d’entreprise et élus locaux quant à l’état catastrophique de la ligne POLT semble avoir été entendu. La visite très attendue de Clément Beaune, le ministre des Transports, et de Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a permis de confirmer les annonces espérées pour la rénovation la ligne POLT : un investissement pluri-annuel de 2.3 Milliards d’euros et la création d’un « comité de la ligne POLT », un groupe de travail qui réunira trimestriellement tous les acteurs concernés par le projet pour faciliter sa réalisation.

L’État et la SNCF ont ainsi promis, à horizon de 2-3 ans, une ligne ferroviaire entièrement rénovée et du matériel moderne pour rétablir enfin la fiabilité et la ponctualité sur la ligne POLT. On est donc impatient de voir cette belle promesse se réaliser en espérant qu’il est bien vrai que lorsqu’on accepte enfin que l’on est la malade, on a déjà fait la moitié du chemin vers la guérison

Un prochain rendez-vous avec le ministre des Transports est prévu pour la mi-juillet.

Railcoop : un aller-retour Lyon-Bordeaux en 2 jours à partir de l’été 2024

L’assemblée générale de la coopérative ferroviaire Railcoop a validé le plan qui se profilait depuis quelques semaines, à savoir le lancement en 2024 du service voyageurs sur la ligne Lyon-Bordeaux sous le format « un aller-retour en 2 jours ». Validée à plus de 86% par 6600 sociétaires, sur les 13700 que compte Railcoop, cette stratégie est bien loin du plan initial de 2 aller-retour quotidiens mais paraît bien plus réalisable et devrait permettre de confirmer la faisabilité du projet.

Avec ses premières annonces, en 2020, d’une réouverture de la ligne Lyon-Bordeaux à l’été 2022, Railcoop était un peu apparue comme une sorte de messie du désenclavement de l’axe est-ouest du centre de la France. Mais les nombreuses difficultés rencontrées pour lever des fonds et boucler les budgets ont conduit à des reports successifs de la date de lancement laissant l’incrédulité prendre la place de l’espoir dans l’esprit des usagers potentiels.

Le nouvel objectif de lancement de la ligne Lyon-Bordeaux est donc maintenant fixé à l’été 2024, à la condition que la coopérative réussisse à lever les 4.1 M€ qui lui manquent encore pour faire de cet objectif une réalité. Le miracle a désormais un prix, Railcoop a-t-il vraiment le pouvoir de le réaliser ?

Flou artistique sur la conquête de l’Ouest

Après la confirmation de l’abandon des projets de LGV Limoges-Poitiers et d’autoroute A147, l’avenir des infrastructures en direction du nord-ouest du Limousin est toujours incertain…

  • Pour les travaux de RN 147, il faut attendre le début du prochain contrat de plan État-Région prévu pour l’été 2023 pour y voir un peu plus clair et avoir quelques certitudes sur les tronçons qui seront réellement concernés par le passage en 2×2 voies.
  • Pour la RN 141 en direction d’Angoulême, les travaux de passage en 2×2 voies durent depuis toujours et ont pris énormément de retard. Il reste encore 20 km à aménager, certains tronçons sont encore en phase d’étude et le découragement chez les associations d’usagers créées il y’a bientôt 20 ans se fait sentir…
  • Enfin, on pensait le projet LGV Limoges-Poitiers bel et bien enterré mais le voilà qui repointe le bout de son nez dans les propos de Michel Bernardaud, fervent défenseur de l’ouverture à l’Ouest, au micro de nos confrères de France 3 Régions après la visite du ministre. Même son de cloche en faveur d’une liaison rapide vers Poitiers dans la bouche du président de la CCI de Limoges, et de l’association « A147-Grand Ouest », Pierre Massy qui indique avoir évoqué la possibilité d’une liaison rapide entre Limoges et Poitiers avec Alain Rousset, président de la Région Aquitaine.

Beaucoup de tergiversations sur ces connexions à l’Ouest donc, qui semble d’ailleurs n’être voulues que par la Haute-Vienne, et pendant ce temps les coûts de construction augmentent rendant de plus en plus incertains les possibles concrétisations de l’un ou l’autre des projets.

Le projet de Bus à Haut Niveau de Service validé par le conseil communautaire

Voilà encore un projet qui a pour objectif de moderniser l’infrastructure de transport et qui pourtant alimente les divisions entre les élus : la mise en place d’un Bus à Haut Niveau de Service à l’échelle de la communauté d’agglomération Limoges Métropole. Après des tensions entre le vice-président délégué au transports et le maire de Limoges, le projet a pourtant été voté à la quasi unanimité à l’occasion du dernier conseil communautaire, début mars.

Si tous les élus semblent d’accord sur la nécessité de réaliser ce projet, il y’a aussi urgence à lancer la phase opérationnelle sous peine de dépasser le délai accordé par l’État pour débuter les travaux (2025) condition de l’attribution de sa subvention de 16 M€, dans un projet global qui devrait couter quelques 200 millions d’euros.

Il va maintenant falloir que les élus se mettent d’accord pour l’implantation concrète de ce réseau de « bus à grande vitesse » sur le territoire de l’agglomération. Quand on sait qu’il concerne à 90% la ville de Limoges, il y’a fort à parier que M. le maire n’en a pas fini de défendre sa paroisse contre toute idée en provenance de ses confrères de l’autre bord politique, même si son ancien 1er adjoint, et désormais Président de Limoges Métropole, appelle à la recherche de consensus pour garantir la réalisation du projet.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles