14.8 C
Région Limousin
samedi 13 juillet 2024

« Ici dort une chimère », quand des élèves de Darnets s’initient à l’art de la gravure et exposent leurs œuvres dans un château

Guidés par l’artiste Isenau Cottin, les élèves de la classe de CM1/CM2 de Darnets se sont inspirés du château de leur commune et de ses tapisseries pour créer des œuvres de gravure sur le thème des créatures imaginaires. Un projet artistique original qui a abouti à une belle exposition au sein du château.

Du patrimoine à la création artistique

Construit entre le XVème et le XVIIème, le « Château du Lieuteret » est niché dans un écrin de verdure sur la commune de Darnets, à quelques kilomètres d’Egletons. Son architecture est classique et sobre mais il a la particularité d’avoir conservé son intérieur de style Louis XIII, et d’héberger « les meilleures boiseries d’intérieur du XVIIè siècle qui restent en Corrèze ». La préservation de ce patrimoine historique a d’ailleurs fait l’objet d’un coup de pouce de la « Mission Patrimoine » en 2022.

Le château du Lieuteret dans son écrin de verdure © Camille Rizard

S’il est renommé pour ses boiseries, le Château du Lieuteret est aussi l’hôte de tapisseries fascinantes qui représentent des créatures fantastiques et notamment des licornes. C’est lors d’une visite du château, il y’a deux ans, que Isenau Cottin découvre ces représentations d’un animal légendaire qu’elle explorait déjà dans son travail. Inspirée par ce lieu historique, elle imagine d’y exposer des œuvres créées sur-mesure avec ses techniques de prédilection : l’image imprimée (gravure) et le fil (tapisserie au point de canevas).

« Isenau Cottin et la tapisserie fantastique », en voilà un bon titre ! © Camille Rizard

Soutenue par le Pays d’art et d’histoire des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour, son projet voit le jour sous la forme d’un PEAC (projet d’éducation artistique et culturelle) qui bénéficie aux élèves de l’école de Darnets et leur enseignant Sylvain Decros.

Chimères et licornes comme source d’inspiration et porte d’entrée dans la démarche artistique

Les élèves ont démarré ce projet par une visite complète du château pour découvrir ses tapisseries, sa chapelle, ses charpentes, ses recoins secrets, et surtout son histoire. Puis, à partir de leurs observations, ils ont travaillé en classe avec Isenau Cottin qui les a initiés à l’art de la gravure, sur la thématique des animaux fantastiques et des chimères.

Initiation à l’art de la gravure pour les CM1/CM2 de Darnets © Sylvain Decros

Créatures fantastiques hybrides, faites de plusieurs espèces, les chimères effacent les frontières entre l’humain et l’animal, entre le fantastique et le réel, et sont donc un thème particulièrement propice à la créativité et à l’imagination. A l’aide de briques de lait, pointes sèches, encres et presse, un groupe a reproduit des détails de la tapisserie que l’on découvre à l’entrée du château, pendant que l’autre créait des chimères licornes les représentant.

Artistes en herbe et créations fantastiques © Camille Rizard

Le temps d’exposer leurs œuvres dans l’une des chambres du château est enfin arrivé et l’artiste a souhaité que ce soient les élèves eux-mêmes qui conçoivent leur exposition. Un exercice très intéressant puisqu’ils devaient pour cela prendre en compte le contexte : le mobilier, les boiseries, les gravures et la tapisserie crées par Isenau Cottin et installées pour l’occasion…

Cette réflexion collective les a amenés à imaginer le parcours du visiteur, pour l’inviter à se transformer lui-même en une créature fantastique au contact de leurs réalisations. Inspirés par le lieu et son univers mystérieux, ils ont placé leurs gravures autour des œuvres déjà en place afin de les protéger contre d’éventuels dangers.

Les élèves ont enfin eu comme mission d’organiser l’accueil du public lors du vernissage : discours de présentation, quizz, jeu d’observation … La mise en scène de leur travail leur a permis de partager tout ce que ce projet leur a apporté et appris de la démarche artistique (inspiration, création, exposition). Ils en ont retiré une grande fierté.

Vernissage de l’exposition © Sylvain Decros

Isenau Cottin, alias IEAU, artiste corrézienne qui transmet sa passion

Isenau Cottin a été enseignante en Arts Plastiques pendant 25 ans et se consacre aujourd’hui à son art, autour de la gravure, de la sculpture, et de la tapisserie au point de canevas. Elle partage son temps entre la création et la transmission de ses techniques artistiques auprès de publics variés (cours, stages, ateliers hors les murs, …). Basée à Peyrelevade, elle anime depuis 3 ans l’atelier « La Pierre qui vole » avec Patrice Henriot, formateur graveur.

Passionnée par la figure de la femme sauvage, ainsi que par les chimères, les licornes et les autres animaux fantastiques, elle a réalisé dans le cadre du projet une broderie en point de canevas. S’inspirant d’une tapisserie strasbourgeoise représentant une femme sauvage, elle a choisi des laines s’harmonisant avec les couleurs de la chambre. Des heures de travail pour un résultat particulièrement réussi, ce projet ouvre à l’artiste de nouvelles perspectives de création et d’exposition.

Une femme sauvage et chimérique en point de canevas par Isenau Cottin © Camille Rizard

Le château du Lieuteret est ouvert au public tous les jours pendant l’été (du 1er juin au 30 septembre), réservation conseillée au 06 15 34 59 46

Camille Rizard
Camille Rizard
Correspondante Actus Limousin en Haute-Corrèze

A la une

Plus d'articles