13.6 C
Région Limousin
lundi 20 mai 2024

Rochechouart redevient une vraie sous-préfecture avec l’arrivée d’Anne-Sophie Marcon, 68ème sous-préfète

Rochechouart est à nouveau une sous-préfecture ! Nommée à la fin du mois de Mars, Anne-Sophie Marcon a pris ses fonctions de sous-préfète le lundi 24 avril au matin sur la commune de Rochechouart en Haute-Vienne.

En octobre dernier, le Président de la République Emmanuel Macron annonçait vouloir ré-ouvrir cinq sous-préfectures « pour rapprocher l’Etat du terrain » avec parmi les heureuses élues, la sous-préfecture de Rochechouart jumelée depuis 2011 avec celle de Bellac. C’est chose faite puisque Anne-Sophie Marcon, nommée sous-préfète de l’arrondissement de Rochechouart par décret du 31 mars 2023 et pour une durée de trois ans, vient de prendre ses fonctions officielles le lundi 24 avril au matin, en présence des élus et représentants du département.

Arrivée de la préfecture de l’Aude, où elle occupait le poste de directrice du secrétariat commun, Anne-Sophie Marcon s’est dit “très honorée” de devenir la 68ème sous-préfète de Rochechouart. Avec pour volonté et objectifs d’agir pour son arrondissement par le biais du développement économique, du tourisme vert, ainsi que de faciliter l’accès du public aux différents services de l’État, la sous-préfète a souligné sa motivation ‘forte’ pour s’imprégner des enjeux de ce nouveau territoire et aller à la rencontre des acteurs locaux.

Elle a souligné sa “hâte” de découvrir son nouvel environnement et a affirmé être « une femme de terrain » et vouloir contribuer à améliorer l’attractivité des territoires ruraux. “J’ai eu l’opportunité de choisir mon lieu d’exercice et j’en suis ravie car c’est un beau territoire avec beaucoup d’atouts : pays de la météorite, château de Rochechouart, tourisme vert avec un parc naturel et Saint-Junien qui est un pôle économique important (notamment avec sa cité du cuir), il y a des choses très intéressantes qui doivent être mise en valeur”.

Accueillie très chaleureusement par des habitants de Rochechouart et des élus (de la ville et du département), qui ont témoigné de leur satisfaction de retrouver une représentante de l’état sur place et de façon permanente, la sous-préfète s’est ensuite rendue à Oradour-sur-Glane pour une première visite officielle au centre de la mémoire et dans le village martyr.

Visite du village martyr d’Oradour et du Centre de la mémoire

Dès lundi après-midi, Anne-Sophie Marcon s’est rendue à Oradour-sur-Glane où elle a visité le village martyr guidée par Agathe Hébras, petite fille du dernier rescapé d’Oradour (et décédé en février dernier) et de Philippe Lacroix, maire de la commune. De l’arrivée des Allemands en terre Haut-Viennoise à la découverte du village en ruine, témoin des souffrances vécues par les habitants, la sous-préfète s’est fortement intéressée à ce lieu chargé d’émotions où 643 habitants ont été massacrés le 10 juin 1944 par une division de l’armée allemande.

Une 1ère visite officielle dans un lieu chargé d’histoire © Nathalie Petoux

Après cette visite guidée et un dépôt de gerbe sur la stèle des martyrs, la sous-préfète a ensuite visité le Centre de la mémoire en compagnie de Babeth Robert, directrice du centre. Appréhension de l’infrastructure du centre, découverte de l’exposition permanente et de la galerie des visages ont clôturé cette première sortie officielle. Et la sous-préfète d’expliquer que dans les prochains jours, elle peaufinera la connaissance de son territoire et les projets s’y attenant.

Nathalie Petoux
Nathalie Petoux
Correspondante Actus Limousin en Haute-Vienne

A la une

Plus d'articles