22.5 C
Région Limousin
samedi 13 avril 2024

Le Maire de Limoges visé par une plainte pour harcèlement moral et signalé à la justice pour des faits plus graves

Emile Roger Lombertie ainsi que deux de ses adjoints sont visés par une plainte pour harcèlement moral par deux anciens salariés de Limoges Métropole. Les plaignants ont aussi signalé, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale, des propos et des comportements, de la part du premier édile, qui seraient même susceptibles d’être qualifiés d’agression et de harcèlement sexuels.

On lui connaissait un certain goût du spectacle et une profonde aversion pour l’opposition, à qui il n’hésite pas à couper le micro en plein conseil municipal, mais l’affaire semble cette fois plus sérieuse pour le maire de Limoges. Dans un article paru ce matin, le journal Le Monde a révélé le dépôt d’une plainte pour harcèlement moral à l’encontre de Emile Roger Lombertie, et des deux de ses adjoints, Jean-Marie Lagdemont et Catherine Mauguien-Sicard.

Plus grave encore, les deux plaignants ont aussi signalé, conformément à l’article 40 du code de procédure pénale, avoir été témoins de faits susceptibles d’être qualifiés d’agression et de harcèlement sexuels de la part du premier édile limougeaud. Propos graveleux, harcèlement physique et moral, agression sexuelle présumée, « claque sur les fesses« … l’attestation d’une ex-collaboratrice du maire qui a été versée à la plainte contient de très graves accusations à l’encontre de M Lombertie, déjà mis en cause il y’a plusieurs années par des élues pour des propos systématiquement sexués et sexistes

Si le Maire et ses adjoints ont indiqué n’avoir pas encore été informés d’un dépôt de plainte à leur encontre et n’avoir donc aucune réaction à ce sujet, le parquet général de Limoges a confirmé l’existence de la plainte à nos confrères de France 3 Limousin. Aucune enquête n’a pour l’instant été ouverte et la présomption d’innocence reste bien évidemment de mise.

A noter que Me Christelle Plaza, avocate des plaignants dans cette affaire, a aussi suggéré d’envisager le dépaysement du dossier en raison de la procédure actuellement en cours à l’encontre du procureur de la République à Limoges récemment auditionné par le Conseil Supérieur de la Magistrature pour… des propos graveleux, sexistes et dévalorisants qui ont dénoncés par plusieurs collaboratrices.

Brice Milbergue
Brice Milbergue
Rédacteur en chef d'Actus Limousin

A la une

Plus d'articles